Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreuses personnes sont portées disparues suite au séisme en Papouasie-Nouvelle Guinée (archives).

KEYSTONE/AP Jerol Wepii

(sda-ats)

Le bilan du séisme d'une magnitude de 7,5, qui a frappé les hautes terres du sud de la Papouasie-Nouvelle Guinée, le 26 février, a fait plus de 100 morts et des milliers de blessés, selon le premier ministre. Une nouvelle secousse a fait 18 morts au moins mercredi.

Le tremblement de terre de février "a, de manière tragique, ôté la vie à plus de 100 personnes, avec de nombreuses personnes encore portées disparues et des milliers de blessés", a déclaré mercredi dans un communiqué Peter O'Neill.

"Il faudra des mois, voire des années, pour réparer les dégâts", a-t-il ajouté, en déplacement à Tari, la capitale de la province d'Hela, la plus touchée par les secousses.

Le séisme du 26 février a été le plus violent enregistré dans l'intérieur des terres en près d'un siècle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS