Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le séisme de magnitude 6 sur l'échelle de Richter, qui a frappé le 20 mai dernier l'Emilie-Romagne, dans le nord-est de l'Italie, a soulevé le sol de 15 cm, a annoncé mercredi Stefano Salvi, un géologue italien. Selon lui, le sol ne redescendra plus jamais.

"Nos relevés par satellites indiquent que le séisme du 20 mai a soulevé le sol de 15 cm au-dessus de l'épicentre, tandis que celui du 29 mai, un peu plus faible, l'a soulevé de 11 cm", a déclaré devant la presse étrangère à Rome M. Salvi, un spécialiste de l'observation des zones sismiques par satellites.

L'Emilie-Romagne a été touchée à ces dates par deux séismes puissants, d'une magnitude de 6 et de 5,8, dont les épicentres étaient distants que quelques dizaines de kilomètres et qui ont fait au total 25 morts.

"Le sol redescend autour de l'épicentre et à 10 ou 20 km il revient au niveau zéro, le niveau de départ, mais là où il a été soulevé il ne redescend plus jamais, au contraire il continue de monter même après le séisme, mais très lentement", a encore précisé M. Salvi.

Pas une surprise

Les deux tremblements de terre font partie des événements "qui ne surprennent pas" étant donné la carte du risque sismique de l'Italie, même s'ils ne pouvaient pas être prévus, a ajouté son collègue Alessandro Amato. "De 2005 à 2012, nous avons enregistré 85'350 secousses sismiques sur le sol italien", a déclaré M. Amato.

Il a précisé que la majeure partie de ces événements n'est même pas ressentie par la population "tandis que 10% environ dépassent une magnitude de 2. "Dans la seule région d'Emilie-Romagne, 1827 secousses ont été enregistrées du 20 mai au 13 juin", a-t-il ajouté.

Les deux séismes et leurs répliques qui ont frappé cette région de l'Italie ont causé pour plusieurs milliards d'euros de dégâts, et près de 15'000 personnes ont dû abandonner leur domicile.

ATS