Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sélectionneur de l'Islande Heimir Hallgrimsson, qui a conduit le petit pays à sa première Coupe du monde en Russie, a annoncé mardi à la surprise générale qu'il quittait son poste.

"Si j'avais dû continuer, je l'aurais fait avec la même préparation, la même motivation mais à un moment donné, ce genre de routine peut mener à une certaine lassitude", a déclaré le technicien âgé de 51 ans.

"Je pense donc que c'est bon pour le groupe d'entendre un nouveau discours, d'avoir une nouvelle vision pour insuffler une nouvelle dynamique", a-t-il ajouté.

Hallgrimsson gravitait autour de la sélection depuis 2011, d'abord comme adjoint du Suédois Lars Lagerbäck, puis comme co-sélectionneur (2014-2016) durant l'Euro-2016 et enfin comme entraîneur en chef depuis 2016.

Sa décision prend à contre-pied à sa Fédération, qui souhaitait le voir rempiler - son contrat arrivait à expiration - pour deux années de plus.

Sous les ordres de Hallgrimsson, l'Islande a obtenu les meilleurs résultats de son histoire: un quart de finale de Coupe d'Europe, en 2016 après avoir éliminé en 8es l'Angleterre (2-1), puis une participation à une Coupe du monde, en 2018.

En Russie, l'Islande a certes terminé dernière de sa poule, mais a réussi l'exploit de tenir en échec l'Argentine de Leo Messi en ouverture (1-1).

L'Islande reprendra la compétition le 8 septembre face à la Suisse à Saint-Gall pour une rencontre de la saison inaugurale de la Ligue des nations de l'UEFA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS