Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Seleçao mise sur la continuité. L'entraîneur Tite va rester sélectionneur du Brésil jusqu'à la Coupe du monde 2022 en dépit de l'élimination en quarts de finale du Mondial 2018.

"La CBF a renouvelé le contrat avec l'entraîneur Tite (...) jusqu'à la fin de la Coupe du monde au Qatar", affirme la Fédération brésilienne (CBF) dans un communiqué, faisant de Tite le premier sélectionneur de l'équipe nationale à être reconduit dans ses fonctions après une élimination en Coupe du monde depuis Claudio Coutinho en 1978.

"La CBF investit dans un projet à long terme pour garantir au staff six ans et demi en charge de la Seleçao. Nous pensons que cette planification minutieuse apportera au football brésilien les résultats que nous attendons", a déclaré le directeur exécutif de la CBF, Rogério Caboclo.

"La Fédération nous a donné les conditions pour construire un environnement d'union et de professionalisme. C'est un grand défi et nous sommes heureux d'y faire face, déjà concentrés sur nos prochains matches et compétitions", a réagi Tite (57 ans) dans un communiqué publié sur le site internet de la CBF.

Copa à domicile

Le prochain grand défi de Tite: la Copa America de 2019, qui aura lieu au Brésil. Une compétition à domicile qui tombe bien pour faire oublier la défaite 2-1 face à la Belgique en quarts du Mondial en Russie. Une rencontre qui a mis en évidence des carences tactiques face à des Diables Rouges qui ont parfaitement joué le coup en contre.

Malgré tout, Tite a quelques chiffres pour lui. Depuis qu'il a pris les rênes des Auriverde, il a obtenu 20 victoires en 26 matches, pour 4 nuls et seulement 2 défaites. Lui qui avait la dure mission de redonner confiance aux supporters traumatisés par l'humiliation 7-1 du Brésil face à l'Allemagne à domicile en demi-finale de "son" Mondial en 2014, est également à créditer d'un parcours remarquable lors des qualifications pour celui de 2018.

Quand il en a pris les commandes, la Seleçao occupait seulement la 6e place de la zone Amsud. Mais sous la houlette de l'ex-entraîneur des Corinthians, Neymar et Cie ont enchaîné les victoires et ont validé leur billet pour la Russie à trois journées de la fin. L'une de ses premières décisions avait été de retirer le brassard de capitaine à Neymar, à la demande de l'intéressé, souhaitant être délesté d'une partie de la pression qui pèse sur ses épaules.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS