Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell se rendant au Sénat pour voter

KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO

(sda-ats)

Le Sénat américain a voté jeudi contre deux projets de réforme sur l'immigration. Il a ainsi fragilisé encore plus les "Dreamers" (rêveurs) qui sont temporairement protégés jusqu'au 5 mars, date butoir pour que le Congrès arrive à une solution pérenne sur ce dossier.

Cette absence de consensus sur l'immigration menace encore plus ces personnes arrivées illégalement aux Etats-Unis quand elles étaient enfants, et au statut précaire depuis que Donald Trump a abrogé le décret "Daca" de Barack Obama qui les protégeait de l'expulsion.

Le Sénat a d'abord rejeté un texte bipartisan qui ouvrait la voie à une naturalisation des "Dreamers" (rêveurs), puis a voté contre un projet plus ferme soutenu par Donald Trump.

Menace de veto

La Maison Blanche avait menacé plus tôt dans la journée d'apposer son veto à l'accord bipartisan, vu par certains comme la meilleure chance d'arriver à une réforme sur l'immigration, si le Sénat parvenait à s'accorder.

Le Sénat a voté pour ce texte à 54 voix contre 45 mais n'a pas réussi à atteindre le seuil de la majorité qualifiée (60 voix sur 100 requises).

Le Sénat a par la suite sévèrement rejeté le projet soutenu par Donald Trump, avec seulement 39 voix pour, 14 républicains ayant décidé de voter avec les démocrates.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS