Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le salon de l'automobile de Detroit s'ouvre lundi sous le signe de l'optimisme. Les ventes de voitures redémarrent aux Etats-Unis après des années de douloureuse restructuration et une crise économique, suivies par de graves problèmes d'approvisionnement l'an dernier.

Cette année, l'état d'esprit des fabricants automobiles est "optimiste, et très concurrentiel", constate Michelle Krebs, analyste du site spécialisé Edmunds.com.

Les trois fabricants automobiles de Detroit vont se battre dans les mois à venir pour garder, voire accroître, leurs récents gains de part de marché, atteints grâce à une rénovation totale de leurs produits.

Toyota et Honda vont essayer de regagner le terrain perdu en 2011, année qui a vu leur production suspendue pendant des semaines et leur chaîne d'approvisionnement durablement perturbée à cause du tremblement de terre au Japon et des inondations en Thaïlande.

"Gros progrès"

"Le problème c'est qu'ils ont peut-être perdu durablement des parts de marché, parce que leurs concurrents ont fait de gros progrès", remarque Jesse Toprak, analyste du site spécialisé TrueCar.com.

Les constructeurs coréens Hyundai et Kia, qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu de la crise, ralliant les consommateurs à la recherche de voitures économiques, vont de leur côté tenter de rester sur leur lancée.

Voitures haut de gamme

Sur le marché des voitures haut de gamme, les constructeurs allemands entendent poursuivre leur percée, alors que BMW et Mercedes ont ravi à Lexus le titre de marque de voitures de luxe les plus vendues aux Etats-Unis en 2011, bénéficiant des problèmes d'approvisionnement de la filiale de Toyota.

Cela reste largement inférieur aux 15 à 17 millions de véhicules vendus chaque année pendant la dizaine d'années précédant l'effondrement du marché automobile en 2008, mais cette croissance modérée devrait suffire à GM, Ford et Chrysler pour continuer à enregistrer de confortables bénéfices.

ATS