Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Salon international du livre et de la presse de Genève a ouvert ses portes mercredi. Il se tient jusqu'à dimanche. La manifestation, qui accueille 740 auteurs et 580 exposants de 11 pays, a été inaugurée par le conseiller fédéral Alain Berset.

Dans son discours prononcé à l'occasion de la cérémonie d'ouverture, le ministre de l'intérieur est revenu sur le rejet du prix unique du livre par le peuple. Il a annoncé avoir demandé à l'Office fédéral de la culture d'évaluer la nouvelle situation et de lui proposer "des pistes d'action d'ici à la fin de l'été".

Illettrisme

Pour M. Berset, le livre mérite d'être défendu, tout comme la diversité de la production littéraire, la diversité des éditeurs et la complémentarité des distributeurs, "quelle que soit leur taille ou leur spécialisation". La défense de la diversité culturelle guidera son action durant les quatre prochaines années.

Pour lutter contre l'illettrisme, l'Office fédéral de la culture va soutenir cette année pour la première fois des projets numériques destinés à aider la compréhension de textes écrits. Berne décernera aussi pour la première fois en 2013 des prix fédéraux de littérature pendant les Journées littéraires de Soleure.

Prix du Salon du livre

La 26e édition du Salon international du livre et de la presse attend la venue de quelques écrivains à succès comme Douglas Kennedy ou Paulo Coelho.

Le Maroc est cette année l'hôte d'honneur de la manifestation. Une grande exposition retrace l'histoire de Courbet sur les chemins de l'exil.

Mercredi, le Prix du Salon du livre a été distribué pour la première fois. Le lauréat est l'écrivain haïtien Lyonel Trouillot pour son roman "La belle amour humaine", paru lors de la rentrée d'août aux éditions Actes Sud. Lyonel Trouillot, né en 1956, écrit en français et en créole.

ATS