Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le satellite lancé mercredi par la Corée du Nord tourne normalement sur son orbite, a annoncé jeudi le ministère sud-coréen de la Défense. Il a ainsi confirmé l'apparent succès de la mission spatiale controversée qui a valu à Pyongyang une condamnation du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le satellite mis en orbite par une fusée Unha-3 "orbite normalement", a déclaré le porte-parole du ministère Kim Min-Seok lors d'une conférence de presse. "On ignore encore le genre de mission conduite par ce satellite. Il faut généralement deux semaines avant de pouvoir dire si un satellite fonctionne. Pour l'heure, il fonctionne normalement", a-t-il ajouté.

La Corée du Nord affirme que ses engins à longue portée sont des lanceurs de satellite à vocation civile. Le régime communiste a défendu mercredi son "droit légitime" à l'exploration spatiale contre les "forces hostiles" qui le lui dénient.

Selon l'Institut sud-coréen de recherche aérospatiale, le satellite évolue entre 494 et 588 kilomètres d'altitude. Ces données confirment celles fournies par la Corée du Nord.

Inquiétude

Les Etats-Unis et leurs alliés considèrent quant à eux qu'il s'agit d'un nouvel essai de missile balistique, alors que les résolutions 1718 (2006) et 1874 (2009) de l'ONU interdisent à Pyongyang toute activité nucléaire ou balistique. Une longue série de tirs ratés a valu à la Corée du Nord une volée de sanctions depuis 2006.

Le Conseil de sécurité de l'ONU, réuni en urgence et à huis clos mercredi, a "condamné" ce tir, inquiet de ce que Pyongyang a qualifié de "percée technologique" le dotant de la capacité théorique à envoyer des missiles à des milliers de kilomètres, et donc à frapper le territoire américain.

Quant à la Chine, elle opposera son veto à des sanctions "radicales" contre la Corée du Nord suite à ce tir de missile, afin dit-elle de ne pas isoler encore plus ce pays et exacerber les tensions régionales, a prévenu jeudi la presse officielle chinoise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS