Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les exemplaires de "Charlie Hebdo" parvenus jeudi matin en Suisse se sont arrachés dès l'ouverture des kiosques. A la gare Cornavin, les 77 exemplaires en rayon sont partis en trois minutes. Selon un employé, une cinquantaine de personnes faisaient déjà la queue à 5h30.

Il devrait être réapprovisionné vendredi ou la semaine prochaine. Dans un autre kiosque de la gare de la ville du bout du lac, les dix exemplaires ont aussi été vendus en quelques minutes aux personnes qui attendaient avant l'ouverture.

Même scénario à Lausanne. Au kiosque principal de la gare, le dernier numéro a été vendu à 05h40. "Les gens faisaient la queue déjà à 04h30", a indiqué la vendeuse. Sur les 200 exemplaires commandés, le magasin en a reçu 80.

"Avant d'ouvrir à 06h00, j'avais une dizaine de personnes à la porte. Mais je n'en avais pas reçu", a de son côté expliqué l'employée d'un autre bar-tabac, situé près de la gare. D'autres expliquent en avoir reçu six et les avoir vendus "en une" ou en "dix minutes". La tension est parfois momentanément montée lorsque les clients se sont rendu compte qu'il n'y en aurait pas pour tous. Certains kiosques avaient même engagé des agents de sécurité.

Dix fois plus d'exemplaires

A Neuchâtel, le kiosque de la Place Pury affichait "Nous n'avons plus de Charlie Hebdo". Il avait reçu 20 exemplaires au lieu des 2 qu'il reçoit habituellement. "On aurait pu en vendre des centaines", selon le vendeur.

A Sion et à Zurich, les magasins disposaient de peu d'exemplaires, voire pas du tout. A la gare de Zurich, un des kiosques de la gare en avait reçu seulement cinq. Dans la capitale valaisanne, les magasins n'étaient même pas sûrs d'en recevoir jeudi.

Le distributeur Naville Presse a commandé 10'000 exemplaires pour la Suisse Romande et 7Days Media Services 1000 pour la Suisse alémanique. Au vu de la très forte demande, des exemplaires devraient encore arriver ces jours prochains chez les vendeurs.

Cette édition spéciale, sortie en France une semaine exactement après l'attentat dans la rédaction du "Charlie Hebdo", devrait être tirée jusqu'à 5 millions de copies.

Affluence dans les kiosques parisiens

A Paris, des files d'attente se sont reformées tôt jeudi matin devant les kiosques pour acheter le dernier numéro de "Charlie Hebdo", après la ruée de mercredi où près d'un million d'exemplaires se sont écoulés en à peine quelques heures. Quelque 130'000 exemplaires devaient être livrés dans une trentaine de pays d'ici la fin de la journée.

"Il n'y en aura pas pour tout le monde, il ne m'en reste que quatre", prévenait déjà à 08h00 un kiosquier du 2e arrondissement à la dizaine de personnes qui attendaient devant sa devanture, tout en biffant les noms de ceux qui avaient réservé leur numéro la veille. Prudent, il a laissé sur son kiosque la même pancarte que mercredi: "Pas de Charlie".

Le pape

Les talibans afghans ont condamné jeudi la publication la veille du numéro "des survivants" de "Charlie Hebdo" qui contient de nouvelles caricatures de Mahomet. Ils ont également salué les auteurs de l'attentat islamiste la semaine dernière contre le journal satirique français.

Pour sa part, le pape François a estimé que "tuer au nom de Dieu" était une "aberration". Défendant la liberté d'expression, il a toutefois estimé qu'il n'était pas bon de provoquer les autres en insultant leur foi, faute de quoi une réaction est à "attendre".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS