Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après le saumon, les produits les plus vendus l'année dernière ont été les bâtonnets de poisson et les crevettes (archives).

Keystone/AP The Sacramento Bee/HECTOR AMEZCUA

(sda-ats)

Lorsque les Suisses mangent du poisson, il s'agit bien souvent de saumon: avec 3333 tonnes vendues dans le commerce de détail l'année dernière, c'est le plus apprécié. Les consommateurs mangent cependant moins d'espèces locales.

Plus de 96% du poisson frais vendu en 2016 ont été importés, une tendance à la hausse, selon le dernier bulletin du marché de la viande, publié mardi par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). La hausse de la consommation de poisson en général et la part plus élevée des importations sont avant tout dues au succès des poissons de mer.

"Cela s'explique par les préférences de la population immigrée et les voyages accrus des Suisses dans les régions où la consommation de poisson est traditionnellement élevée", lit-on dans le bulletin.

Saumon, bâtonnets et crevettes

Après le saumon, les produits les plus vendus l'année dernière ont été les bâtonnets de poisson (2716 tonnes) et les crevettes (2498). Les ventes de ces dernières ont toutefois diminué de 1,9% par rapport à 2015, alors que le saumon et les bâtonnets sont en hausse de respectivement 4,4% et 4,8%.

Globalement, les ventes dans le commerce de détail ont crû de 0,9% pour atteindre 23'068 tonnes. Les poissons dont la consommation a le plus augmenté sont la morue (8,4% pour un total de 856 tonnes) et le pangasius (7,8% à 1384 tonnes).

Les plus fortes baisses concernent le carrelet (-8,3%), la truite (-4,6%) et les menus congelés prêts à l'emploi (-3,4%). Le recul de la truite, poisson d'eau douce, s'inscrit dans la tendance de consommation qui privilégie les poissons de mer, souligne l'OFAG.

Si la part du poisson dans le marché des poissons et des viandes a légèrement augmenté, passant pour la première fois la barre des 10%, les Suisses ont consommé davantage de volaille (53'500 tonnes), saucisses (45'100), charcuterie (44'700), porc (35'300) et boeuf (27'500). Mais toutes ces catégories sauf le boeuf s'affichent en baisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS