Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jamais depuis l'abandon en janvier 2015 par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant franc et euro la situation conjoncturelle en Suisse ne s'était présentée sous un jour meilleur, estime le Secrétariat d'Etat à l'économie (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La reprise de l'économie suisse se confirme. A la faveur d'une conjoncture favorable à l'étranger notamment, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) révise en légère hausse son attente de croissance économique pour 2018, celle-ci passant de 2,3 à 2,4%.

Jamais depuis l'abandon en janvier 2015 par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher liant franc et euro la situation conjoncturelle en Suisse ne s'était présentée sous un jour meilleur, expliquent mardi les services du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Tout au long du 2e trimestre 2017, la reprise a gagné en dynamisme, prenant de l'ampleur.

Outre l'industrie, les activités de services orientées sur le marché intérieur ont fourni des impulsions favorables. Solide du point de vue des dépenses, l'évolution s'accompagne aussi de signaux positifs sur le marché du travail.

A court terme, les opportunités et les risques pour l'économie mondiale sont équilibrés, poursuite le SECO. Et la reprise globale pourrait même se prolonger plus longtemps que prévu, alors que le franc pourrait poursuivre son mouvement de dépréciation dans ce contexte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS