Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une délégation du Département fédéral des affaires étrangères, sous la houlette du secrétaire d'Etat Peter Maurer, s'est entretenue jeudi et vendredi avec des représentants du gouvernement américain. La situation en Iran et au Proche-Orient a notamment été discutée.

Elle a d'ailleurs été la question la plus abordée avec les responsables américains, a indiqué vendredi Peter Maurer à Washington. La Suisse représente les intérêts américains à Téhéran, depuis la rupture des relations diplomatiques entre l'Iran et les Etats-Unis.

Autre point évoqué lors des discussions: la médiation suisse entre la Russie et la Géorgie. Moscou et Tbilissi ont signé début novembre un accord qui permet l'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Ce succès diplomatique a été rendu possible également par une collaboration étroite avec les Etats-Unis, a déclaré Peter Maurer.

Fiscalité

La délégation suisse s'est aussi entretenue avec ses interlocuteurs américains de l'accord révisé de double imposition entre Berne et Washington. "Il s'agit d'un sujet délicat dans les deux pays", a indiqué le secrétaire d'Etat. L'accord révisé, que la Suisse et les Etats-Unis ont signé en 2009, doit encore être ratifié par les Chambres américaines.

Les très bonnes relations entre les deux pays permettent toutefois de gérer ces problèmes "d'une façon acceptable", selon Peter Maurer.

ATS