L'ASF n'a pas sauvé le soldat Alex Miescher. Cinq semaines après avoir tenu des propos bien troubles sur la question de la binationalité, le secrétaire général de l'ASF a présenté sa démission.

Cette décision était inéluctable. La position de l'ancien nageur soleurois, qui avait succédé à l'actuel président de l'Association suisse de football Peter Gilliéron à ce poste de secrétaire général il y a neuf ans, était intenable. Comment aurait-il pu poursuivre ses activités, notamment celles autour de l'équipe nationale, alors que son discours a suscité tant de défiances ?

Granit Xhaka, qui sera très bientôt le nouveau capitaine de la sélection, avait été le premier à s'élever contre les propos d'Alex Miescher. Lundi dernier, Valon Behrami, à l'heure d'annoncer sa retraite internationale, avait, lui aussi, porté des mots très durs à son encontre.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.