Toute l'actu en bref

UBS s'inquiète de la situation au niveau du commerce de détail, dont les affaires sont restées moroses en mars (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'indicateur UBS de la consommation s'est fixé à 1,50 point au mois de mars, contre 1,45 en février. La demande robuste d'automobiles a tiré l'indice vers le haut.

"En revanche, le tourisme intérieur s'est accordé une pause, après un bon début d'année. Et dans le commerce de détail, le moral est resté morose", souligne mercredi la banque dans un communiqué.

Après une forte croissance de 5,5% début 2017, le tourisme en Suisse a subi en février une baisse de 0,8% sur un an. Le commerce de détail a lui aussi connu le même sort. L'indice du Centre de recherches conjoncturelles KOF en la matière s'est fixé à -9 points en mars, passant en dessous de sa moyenne pluriannuelle pour le 32e mois d'affilée. Les nouvelles immatriculations de voitures ont toutefois augmenté de 4,8%.

A noter que l'indicateur UBS de la consommation a été révisé en baisse en février à 1,45 point, contre 1,5 point auparavant.

Pour l'année en cours, le numéro un bancaire helvétique table sur une croissance de 1,4% du produit intérieur brut (PIB) helvétique. Il anticipe aussi un léger recul du chômage.

ATS

 Toute l'actu en bref