Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sergent américain Bowe Bergdahl, ex-otage des talibans libéré en mai 2014 en échange de cinq prisonniers afghans, a été renvoyé lundi devant une cour martiale "générale". Il y sera jugé pour désertion et mauvaise conduite face à l'ennemi.

La date de l'ouverture du procès sera annoncée ultérieurement, a précisé le commandement de l'US Army dans un communiqué. Agé de 29 ans, Bowe Bergdahl risque une peine de prison à perpétuité s'il est reconnu coupable de mauvaise conduite face à l'ennemi, la charge la plus lourde.

La cour martiale générale se distingue d'une cour martiale spéciale, où la peine maximale est d'un an d'emprisonnement.

Lors d'une audience préliminaire en septembre, les procureurs de l'armée ont accusé le prévenu d'avoir délibérément quitté son poste et préparé son projet plusieurs semaines à l'avance.

Le général Kenneth Dahl, qui a supervisé deux mois d'enquête sur la disparition et la capture du sergent, a en revanche recommandé lors de la même audience que Bowe Bergdahl ne soit pas condamné à une peine de prison, en soulignant qu'il n'était pas un sympathisant des talibans.

Kenneth Dahl a dépeint le prévenu comme un soldat idéaliste ayant quitté son unité pour faire part de ses inquiétudes à propos de son commandement à un général stationné sur une autre base.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS