Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Victime de cyber-attaques, le site WikiLeaks, qui publie depuis dimanche des télégrammes diplomatiques américains, a opté vendredi pour une nouvelle adresse en Suisse, wikileaks.ch. Ce nom de domaine a été enregistré par le Parti pirate suisse (PPS).
A la surprise générale, WikiLeaks a annoncé vendredi matin via Twitter que son site avait "émigré" en Suisse. Le PPS n'était pas au courant, selon ses dires, des intentions de l'équipe de Julian Assange mais lui a assuré son soutien.
Cette nouvelle adresse, hébergée par le fournisseur de noms de domaine américain EveryDNS.net, n'a toutefois plus fonctionné vendredi en début de soirée. Le PPS a par la suite trouvé un nouvel hébergeur en Europe et elle a pu à nouveau être rendue opérationnelle.
A l'insu de leur plein gréL'enregistrement de l'adresse de domaine wikileaks.ch remonte à six mois, "au nom de la liberté d'expression et de la presse" a expliqué plus tôt au cours d'une conférence de presse à Bienne le président du PPS, Denis Simonet. "Nous voulions qu'un Suisse qui souhaite accéder au site de Wikileaks en tapant .ch puisse le faire". A l'époque, Wikileaks a été informé de l'enregistrement du domaine par un mail.
Outre la Suisse, WikiLeaks dispose depuis vendredi de quatre autres adresses, en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas et en Finlande (wikileaks.de, wikileaks.at, wikileaks.nl, wikileaks.fi).
L'ancienne adresse "wikileaks.org" n'était plus directement accessible depuis jeudi soir. EveryDNS.net avait auparavant annoncé avoir interrompu son service à WikiLeaks après des attaques informatiques massives contre le site.
Mercredi, WikiLeaks s'était fait expulser du serveur américain Amazon, et avait trouvé refuge chez le français OVH pour une partie de son contenu, le reste étant en Suède. Vendredi matin, le gouvernement français a indiqué qu'il étudiait les moyens d'interdire l'hébergement du site.
Aux dires de plusieurs médias britanniques, Julian Assange, qui se dit menacé de mort, se trouverait en Angleterre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS