Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les investisseurs se sont concentrés vendredi à la Bourse suisse sur le spécialiste du luxe Richemont, qui a dévoilé sa performance financière sur les six premiers mois de son exercice décalé. Le boulanger industriel Aryzta a aussi retenu l'attention (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le rouge vendredi, poursuivant sur la lancée négative de la veille. Après un plus bas du jour peu après l'ouverture à Wall Street, le SMI a ont tout de même réussi à s'en éloigner un peu sur la fin.

Le SMI a terminé en recul de 0,48% à 9134,16 points, avec un plus bas à 9123,60 points et un plus haut à 9190,39 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice vedette de SIX a perdu 2,0%. Le SLI a fini vendredi en baisse de 0,46% à 1484,25 points. Le SPI a cédé 0,39% à 10'483,15 points. Sur les 30 principales valeurs, 21 ont reculé et neuf ont avancé.

Richemont (-3,8%) a pris la lanterne rouge. Le groupe genevois a enregistré, sans surprise en raison d'un avertissement positif sur résultat préalable, un bénéfice net de 974 millions d'euros (1,1 milliard de francs) au premier semestre de l'exercice décalé 2017/2018, clos fin septembre, en hausse de 80% sur un an. Tous les segments et régions ont contribué à cette performance. Dans le sillage de son concurrent, Swatch a perdu 1,1%.

Aryzta (-2,2%) a annoncé des changements au conseil d'administration et à la direction. Jürgen Steinemann, ex-patron de Barry Callebaut, retire sa candidature au conseil d'administration après y avoir été proposé en août. L'administrateur Wolfgang Werlé a annoncé qu'il ne serait pas candidat à sa réélection. Tony Murphy a été nommé à la tête des ressources humaines.

Le troisième plus gros perdant du jour est ABB (-1,7%), sans information spécifique.

UBS meilleure performance du jour

Geberit (-1,4%) a souffert d'un abaissement d'objectif de cours par Berenberg, qui a confirmé "hold". L'analyste estime notamment que les perspectives de croissance à long terme sont grevées par les risques à plus brève échéance.

Au lendemain des résultats de Zurich Insurance (-0,6%), Vontobel a relevé l'objectif de cours et a confirmé "hold". L'analyste a étendu son horizon de modélisation à 2018 et il juge que les données sur neuf mois n'ont pas apporté de grande nouveauté.

Dans le camp des gagnants, UBS (+0,9%) a fait la meilleure performance du jour, profitant d'un relèvement d'objectif de cours et d'une recommandation à l'achat par Merrill Lynch. Le regain d'activité aux Etats-Unis et en Asie-Pacifique, associé à une dépréciation du franc, devraient se traduire par une poursuite de la croissance de la masse sous gestion. Plusieurs facteurs plaident en faveur d'un relèvement du dividende, ont assuré les analystes.

Clariant et Julius Baer (chacun +0,3%) se partagent les deux autres places du podium. Credit Suisse a pris 0,1%. Sika, Givaudan et Swiss Life ont toutes gagné 0,2%. Givaudan va supprimer des emplois à Vernier, moins de 30, dans le cadre de son dispositif pour améliorer la productivité d'ici 2020.

Barry Callebaut a le sourire

Dans le camp des poids lourds, Roche (-0,5%) a obtenu du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) un avis favorable pour l'Ocrevus (ocrelizumab) contre deux formes de la sclérose en plaques: récurrente (RMS) et primaire progressive (PPMS). Novartis et Nestlé ont perdu chacun 0,2%.

Sur le marché élargi, Schaffner (-1,1%) a annoncé jeudi soir la conclusion d'un accord amiable devant le tribunal de commerce de Berne avec la société en faillite Sputnik Engineering ou plus précisément la masse en faillite. Le fabricant de composants électroniques s'est engagé à verser 250'000 francs.

Lem (+4,7%) ayant dévoilé sa performance semestrielle jeudi, a vu son objectif de cours relevé par Kepler Cheuvreux.

Après les résultats annuels de Barry Callebaut (+2,9%), Berenberg a relevé l'objectif de cours et a confirmé "hold". Le quatrième trimestre a été robuste, a commenté l'analyste, qui note toutefois que la valorisation du titre a déjà pris en compte les bonnes surprises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS