Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Givaudan a ouvert ce matin le bal des chiffres pour le 1er trimestre au niveau du SMI (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert mardi, renforçant ses gains après l'ouverture de Wall Street qui progressait nettement lors des premiers échanges. Les menaces de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine tendent aussi à s'estomper.

A la clôture, le SMI a fini sur un gain de 0,79% à 8755,57 points, proche de son plus haut de 8756,85 tandis que son plus bas s'est inscrit 8703,34. Le SLI a pris 0,68% à 1433,93 points et le SPI 0,81% à 10'262,17 points. Sur les trente valeurs vedettes, 25 se sont étoffées et cinq ont cédé du terrain.

Sur le plan international, le président chinois Xi Jinping a lors d'un discours solennel affiché un ton conciliant, promettant une "nouvelle phase" d'ouverture de l'économie chinoise.

Il n'a pas mentionné mardi directement le spectre d'un conflit commercial avec Washington, mais il a évoqué une série de mesures qui semblent répondre point par point aux attaques du président Donald Trump. "La Chine va entrer dans une nouvelle phase d'ouverture", a-t-il assuré.

"Sur le fond il n'a pas tellement apporté de nouvelles choses mais il a utilisé un ton très rassurant, ce qui a réduit les tensions", a indiqué Karl Haeling de LBBW. La hausse est marchés est "une réaction émotionnelle d'investisseurs rassurés au moins sur le fait que les tensions entre les deux pays ne vont pas en augmentant", a estimé le spécialiste.

Givaudan ouvre le bal

En Suisse, Givaudan a ouvert ce matin le bal des chiffres pour le 1er trimestre au niveau du SMI. Les valeurs du luxe Richemont et Swatch, retiennent aussi l'attention au lendemain de brillants chiffres du concurrent français LVMH.

Lanterne rouge, Givaudan (-2,4%) a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 5,4% à 1,308 milliard de francs, inférieur aux attentes du marché. Dans son commentaire, Bernstein note que la hausse des prix des matières premières a pesé sur le groupe. A long terme, Givaudan reste un investissement défensif convaincant, mais sa valorisation est élevée, a ajouté l'expert de Baader Helvea.

A l'inverse, Richemont (+2,3%, meilleure performance du jour) et Swatch (+1,6%) ont nettement avancé tout au long de la séance. La veille, LVMH a annoncé avoir entamé l'année sur une nouvelle progression de ses ventes, qui s'approchent des 11 milliards d'euros (12,8 milliards de francs) au premier trimestre grâce au succès toujours grandissant de ses 70 marques, Louis Vuitton en tête.

Vifor (+2,1%) s'est accaparée la deuxième place du podium sans nouvelle particulière.

Poids lourds à la hausse

Dans le camp des poids lourds, Novartis a gagné 1,4%, Nestlé 0,9% et Roche +0,2%, soutenant la tendance positive du jour. La veille, Novartis avait annoncé l'acquisition de l'américain Avexis pour un montant de 8,7 milliards de dollars (8,25 milliards de francs).

Quant au géant agroalimentaire, il a investi 40 millions d'euros dans son usine de chocolat à Hambourg, la plus importante du groupe en Europe. Depuis début avril, ce site produit également un Kitkat rose pour le marché européen, à base d'un nouveau produit développé par Barry Callebaut (+0,8%). Ce dernier publiera ses résultats au premier semestre de son exercice décalé 2017/18 (septembre à février) mercredi.

Aux bancaires, Credit Suisse a pris 1,2%, UBS 0,8% et Julius Baer 0,5%. Selon la NZZ, la Finma mènerait depuis quelque temps une enquête approfondie (enforcement) à l'encontre de Julius Baer. L'établissement est soupçonné de ne pas avoir suffisamment vérifié les données de clients en provenance du Venezuela et de l'environnement de la Fifa.

Zurich va racheter des actions

Zurich (+0,3%) va lancer mercredi un programme de rachat d'actions ciblant plus de 1,7 million de titres, soit 1,15% du capital-actions du groupe. Ce dernier compte effectuer une réduction de capital à l'issue de cette opération.

Swiss Re (-0,1%) n'a pas profité pas d'un relèvement d'objectif de cours par Barclays, qui a confirmé "overweight". Les analystes ont constaté que lors de la ronde de renouvellement de début avril, la branche a obtenu des hausses de prix de jusqu'à 5%. Ils s'attendent encore à une légère augmentation d'ici l'été. Ils prévoient que Swiss Re va poursuivre son programme de rachat d'actions d'un milliard de francs jusqu'en 2020.

Avec Givaudan, Dufry (-1,2%) et LafargeHolcim (-0,2%) ont subi les reculs les plus importants de cette séance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS