Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice SMI a gagné 0,36% à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note négative vendredi. Le SMI, qui avait plongé sous les 8800 points, s'est toutefois sensiblement redressé dans les dernières minutes de transactions et il a terminé au-dessus de cette barre psychologique.

Le SMI a fini en recul de 0,29% à 8807,80 points, avec un plus bas à 8785,46 et un plus haut à 8842,12. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice-phare de SIX a tout de même gagné 0,36%. Le SLI a fini vendredi en baisse de 0,04% à 1461,55 points et le SPI a perdu 0,24% à 10'409,15 points. Sur les trente valeurs vedettes, onze ont reculé et 19 ont avancé.

Lanterne rouge, Novartis (-1,6%) a encore été chahuté. La veille, le titre s'était replié dans la foulée de résultats trimestriels sans bonne surprise. Ce vendredi, quatre analystes ont abaissé l'objectif de cours, l'un confirmant "underweight" et les trois autres "buy". Deux ont notamment signalé leur déception à propos de l'évolution des ventes de Cosentyx.

Roche a cédé 0,4% et Nestlé 0,3%. Au lendemain des chiffres du géant de Vevey, Goldman Sachs et DZ Bank ont abaissé l'objectif de cours, tout en confirmant toutes deux "buy". La direction devra composer sur le reste de l'exercice avec les protestations de certains de ses distributeurs et une pression tarifaire dans plusieurs marchés émergents, a notamment prévenu l'analyste de la banque allemande.

Derrière Novartis, Sika (-1,1) et Richemont (0,6%) ont fait les plus mauvaises performances du jour.

Swatch et Swisscom en tête

Dans le camp des gagnants, Swatch et Swisscom (chacun +1,5%) viennent en tête devant Sonova (+0,8%).

Les bancaires ont aussi fini dans le vert. UBS, qui publiera ses résultats trimestriels lundi, a gagné 0,5%, Credit Suisse (+0,5% aussi) fera de même mercredi. Julius Bär a pris 0,6%.

La veille, ABB (+0,3%) avait annoncé au premier trimestre des résultats en progression et a terminé en tête des gagnants.

Entrée en Bourse de Ceva prévue

Sur le marché élargi, Temenos (+0,1%) pourrait voir son offre de rachat de Fidessa capoter. Le développeur de logiciels bancaires fera face à la concurrence de l'irlandais Ion qui a approché le conseil d'administration de la société britannique en proposant plus que Temenos, et a, selon lui, obtenu le soutien du conseil d'administration de Fidessa, qui rejette maintenant l'offre du groupe genevois.

Inficon (+4,0%) a enregistré au premier trimestre des résultats en progression et supérieurs aux attentes. La société d'investissements BB Biotech (-0,6%) a essuyé sur les trois premiers mois de l'année une chute du bénéfice net. Elle a déploré une sous-valorisation importante de plusieurs des grandes capitalisations de son portefeuille et un regain de volatilité.

Plusieurs sociétés étaient traitées hors dividende et ont reculé en conséquence, à l'instar de Bucher (-2,1% ou 8,20 francs, dividende 6,50 francs), Cembra Money Bank (-4,3% ou 3,75 francs, dividende 3,55 francs), Georg Fischer (-2,6% ou 33,00 francs, dividende 23 francs) et Vontobel (-2,5% ou 1,60 francs, dividende 2,10 francs).

Le logisticien zougois Ceva prévoit de faire son entrée sur SIX Swiss Exchange le 4 mai et vise une capitalisation boursière de 1,5 à 1,8 milliard de francs, hors exercice d'une option de surallocation. La fourchette du prix d'émission des quelque 30 millions de titres, d'une valeur nominale de dix centimes chacun, a été fixée entre 27,50 et 52,50 francs pièce.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS