Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le SMI a fini en recul de 0,75% à 8886,95 points, avec un plus bas du jour à 8835,12 points peu après 16h00 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur un net recul jeudi. Le Swiss Market Index (SMI), qui avait tenté une timide reprise après un plus bas du jour peu avant 14 heures, est reparti vers le bas alors que Wall Street évoluait sur une note négative en début de séance.

L'indice-vedette a fini par se redresser un peu sur la fin, après la publication des stocks pétroliers américains. Ces derniers ont enregistré une baisse trois fois plus forte que prévu la semaine dernière.

Les réserves commerciales de brut ont reculé de 6,3 millions de barils. Elles ont atteint 502,9 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur un repli de seulement 2 millions de barils.

A la veille de l'annonce des chiffres officiels, les créations d'emplois aux Etats-Unis, dans le secteur privé, ont progressé en juin mais à un rythme plus lent que ce qui était prévu par les analystes, a indiqué la société de services informatiques ADP. Elles se sont établies à 158'000 après 230'000 (chiffre révisé) en mai, contre 185'000 attendus par les analystes.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, quant à elles, augmenté plus fortement que prévu. En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a recensé 248'000 demandes pour la semaine close le 1er juillet, soit 4000 de plus que la semaine précédente. Les analystes tablaient sur une stabilité.

Le déficit commercial des Etats-Unis a légèrement reculé en mai, grâce à des exportations plus fortes. En données corrigées des variations saisonnières, le solde chroniquement déficitaire des échanges s'est établi à 46,5 milliards de dollars (44,4 milliards de francs), en recul de 2,3%. Les analystes tablaient sur un repli de 3,1%.

La progression de l'activité dans les services a accéléré en juin. L'indice ISM non manufacturier s'est établi à 57,4%. Les analystes s'attendaient à une baisse de trois dixièmes de point par rapport à l'indice de mai à 56,6%.

Le tourisme se reprend

En Suisse, les prix à la consommation se sont légèrement tassés en juin sur un mois, mais l'inflation demeure positive sur un an. Le tourisme a par ailleurs retrouvé des couleurs en mai, mesuré au nombre de nuitées.

Le SMI a fini en recul de 0,75% à 8886,95 points, avec un plus bas du jour à 8835,12 points peu après 16h00 et un plus haut à 8949,14 points après l'ouverture. Le SLI a cédé 0,74% à 1410,17 points et le SPI 0,79% à 10'099,68 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont reculé, cinq ont avancé et UBS a fini stable.

Les trois poids lourds du SMI ont pesé sur l'indice. Novartis (-1,6%) a obtenu le droit de modifier la notice de Cosentyx en Europe et pourra désormais mentionner explicitement le psoriasis du cuir chevelu, après avoir reçu l'aval pour ce faire du Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP).

UBS a abaissé la recommandation pour Roche (-1,1%) à "neutral", après "buy". La banque aux trois clés avoue une perte d'optimisme quant à l'avantage concurrentiel dont dispose le géant pharmaceutique rhénan sur le segment oncologique. Natixis a abaissé l'objectif de cours, mais a confirmé "buy", relevant notamment que l'on attend d'importantes données durant le deuxième semestre.

Nestlé dans le rouge

Nestlé (-0,2%) n'a pas profité d'un relèvement d'objectif de cours par la Banque Royale du Canada, qui a confirmé "outperform", saluant notamment les mesures prises en faveur d'une allocation plus énergique des ressources financières du géant de Vevey.

La lanterne rouge est revenue à Aryzta (-3,4%), derrière Richemont (-2,1%), Lindt et Lonza (chacun -1,9%). Ce dernier a finalisé l'acquisition de Capsugel pour 5,5 milliards de dollars, dettes comprises.

La candidature de Michel Liès à la succession de Tom de Swaan à la tête de l'organe de surveillance de Zurich Insurance (+0,1%) n'a pas soulevé de vague auprès des investisseurs. Parmi les autres assureurs, Swiss Re (+1%) a réalisé la meilleure performance du jour. Swiss Life a gagné 0,3% et Bâloise 0,1%.

Sur le plan bancaire, Credit Suisse a pris 0,4% et UBS a fini inchangé. Julius Baer a, quant à lui, perdu 1,5%.

Chute pour BKW

ABB (-0,4%) a finalisé le rachat de l'autrichien Bernecker + Rainer Industrie-Elektronik (B&R). L'acquisition, financée avec les liquidités disponibles, devrait avoir un impact positif sur le bénéfice opérationnel par action dès la première année.

Pour son entrée sur SIX, Zur Rose a terminé à 159,90 francs, après s'être offert un éclairage supplémentaire avec l'inauguration de sa première officine intégrée au sein d'un centre commercial de Migros. Le prix d'introduction avait été fixé mercredi à 140 francs et le cours d'ouverture s'est élevé à 151 francs.

BKW (-2,9%) a injecté de nouveaux fonds dans l'extension de son parc éolien en Norvège. SFPI (+0,5%) a revendiqué le succès de son augmentation de capital. Varia US Property (+0,5%) a indiqué avoir dépensé tout le produit de son introduction en Bourse dans l'acquisition de nouveaux objets.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS