Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après des mois d'été traditionnellement calmes, l'ambiance est redevenue nettement plus nerveuse sur les marchés, a commenté un courtier (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a légèrement rebondi mardi, mettant un terme à deux séances de recul. L'indice Swiss Market Index (SMI), qui regroupe ses principales valeurs, a progressé de 0,13%, clôturant à 8175,42 points.

Le SLI a cédé 0,22% à 1237,44 points et le SPI a gagné 0,09% à 8909,87 points. Sur les trente blue chips, treize ont progressé, seize reculé et Bâloise a fini inchangé.

Après avoir viré au rouge peu avant midi, le début de séance légèrement positif à Wall Street a permis au SMI d'effacer les pertes sur la fin de l'après-midi et de terminer dans le vert. Les financières, en particulier les bancaires, ont encore souffert des craintes autour du système bancaire européen.

L'ambiance est redevenue nettement plus nerveuse, a commenté un courtier. Après les mois d'été traditionnellement calmes et sans grandes variations de cours, le marché est à nouveau en mouvement. Les risques politiques s'accroissent avec l'approche de la présidentielle aux Etats-Unis en novembre et, en décembre, un référendum constitutionnel en Italie.

On s'achemine vers un automne volatil, a résumé le courtier. La nervosité ambiante se reflète dans l'indice VSMI de volatilité, qui est à nouveau à un niveau plus vu depuis début juillet.

Credit Suisse lanterne rouge

En Suisse, Credit Suisse (-3,3%) a fini lanterne rouge. Lors d'une conférence d'investisseurs à Londres, le patron de la banque Tidjane Thiam a parlé de reflux de fonds de la clientèle dans les affaires en Suisse au 3e trimestre, ce qui a accentué la pression, le titre perdant par moments plus de 4%.

Derrière Credit Suisse, UBS a perdu 1% et Julius Baer 0,5%. Aux assurances, Zurich a abandonné 1,2%, Swiss Re 1,0% et Swiss Life 0,6%. Bâloise (inchangé) a sauvé les meubles.

Lundi déjà, la situation financière de la Deutsche Bank et du secteur financier européen dans son ensemble avait plombé les financières. Certains parlent de retour du fantôme Lehman Brothers. Fondamentalement, l'environnement du secteur est tout sauf rose. Les taux bas devraient continuer de peser sur les marchés des capitaux et les recettes des banques rester sous pression.

Parmi les autres perdants, on trouve notamment les chimistes Clariant et Sika (chacun -0,5%) et les valeurs du luxe Richemont (-0,7%) et Swatch (-0,6%).

Nestlé et Roche dans le vert

Dans le camp des gagnants, Nestlé (+1,1%), Roche (+0,6%) et, moins nettement, Novartis (+0,1%) ont bien soutenu l'indice et expliquent en grande partie le fait qu'il ait terminé dans le vert. Sans information spécifique, Dufry a gagné 1%, qui avait fait partie des plus gros perdants durant une partie de la séance. Kühne+Nagel (+0,7%), Lonza et SGS (chacun +0,4%) ont aussi gagné du terrain.

Sur le marché élargi, AMS a perdu 2,6%, sans information spécifique et après avoir déjà perdu plus que la moyenne la veille. Les autres perdants sont Air Tech (-4,5%), Von Roll (-5,6%), CPH (-4,9%) et Investis (-4,4%).

Dans le camp des gagnants, Cembra Money Bank (+1,4%) a profité d'une recommandation d'achat par Kepler Cheuvreux. Les autres gagnants notables sont Nebag (+8,1%), Airesis (+4,4%), Phoenix Mecano (+3,1%) et Hochdorf (+4,2%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS