Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux sociétés romandes SGS et Givaudan ont connu des fortunes diverses lundi à la Bourse suisse, après avoir annoncé leurs résultats intermédiaires respectifs (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a profité d'un rebond de fin de séance pour clôturer tout juste au-dessus de l'équilibre. La vaste majorité des titres s'établit du bon côté de la barre, mais SGS et surtout Roche ont joué les freins à main.

Sur la journée, le Swiss Market Index (SMI) a grappillé 0,07% à 8161,60 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,24% à 1208,75 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,17% à 8837,97 points. Sur les trente valeurs vedettes, seules sept ont perdu du terrain et 21 en ont gagné. Swatch et UBS se sont retrouvés au point de départ.

Le coup d'Etat avorté en Turquie a quelque peu éclipsé les incertitudes liées au Brexit, sans inquiéter toutefois les acteurs des principales places financières, notent des observateurs. Reste en revanche à savoir quelles conséquences cet événement et ses répercussions auront sur les relations entre Ankara et le monde occidental.

Erosion des marges pour SGS

En Suisse comme ailleurs, la saison des résultats intermédiaires prend de la vitesse. Deux sociétés romandes ont ouvert les feux pour le SMI: SGS et Givaudan, avec des fortunes diverses.

SGS hérite du bonnet d'âne avec -4,8%. L'inspecteur et certificateur de marchandises et infrastructures a bouclé le premier semestre 2016 sur un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 258 millions de francs, en hausse de 20,6% sur un an.

La rentabilité, affectée par des effets d'acquisitions s'est en revanche inscrite nettement en dessous des attentes des analystes. L'érosion des marges alimente les discussions, alors que l'action avait atteint un plus haut historique pas plus tard que vendredi.

Novartis tout juste dans le vert

Si la pire performance de la journée revient au groupe genevois, c'est bien Roche (-0,9%) qui a failli faire clôturer l'indice-phare de la place zurichoise dans le rouge. Le laboratoire a essuyé un échec en phase III avec Gazyva contre un type de lymphome.

Des analystes soulignent que le mastodonte rhénan peine a renouveler son portefeuille sur cette franchise et risque de devoir affronter la concurrence de biosimilaires. Novartis à l'inverse a grignoté 0,1%.

Swisscom (-0,2%) et ABB (-0,1%) complètent l'équipe des cancres du jour, sans indication particulière dans les deux cas. Le conglomérat industriel zurichois doit présenter ses résultats semestriels ce jeudi.

Givaudan surprend positivement

La deuxième entreprise romande à avoir publié ses résultats, Givaudan, a évolué à l'inverse de SGS et s'est arrogée la première place parmi les gagnants avec une hausse de 2,4%.

Contre toute attente, le premier semestre n'a pas vu la croissance ralentir, jugent les analystes. L'évolution des marges a également dépassé les attentes des plus optimistes. La Banque cantonale de Zurich a relevé la recommandation à "surpondérer".

Sika (+2,0%), Lonza (+1,3%) ou encore LafargeHolcim (+1,2%) ont aussi tiré leur épingle du jeu. Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique bâlois doit livrer sa copie semestrielle mercredi.

Sur le marché élargi, Straumann a gagné 0,9% et Emmi 2,3%, tous deux dans la foulée d'annonces d'acquisitions complémentaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS