Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'action Bâloise a été particulièrement recherchée mercredi (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement positive mercredi. Après avoir brièvement franchi la barre des 8900 points en fin de matinée, le SMI a sensiblement reflué, passant même un moment au rouge en fin d'après-midi, pour finir de peu dans le vert.

Le SMI a fini sur un gain de 0,13% à 8831,88 points, avec un plus haut à 8901,12 points et un plus bas à 8807,54 points. Le SLI a gagné 0,33% à 1458,74 points et le SPI 0,18% à 10'430,50 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 20 ont progressé, neuf reculé et Vifor a terminé stable.

Bâloise (+3,1%) a fini en tête. UBS a relevé l'objectif de cours et confirmé "buy". Les analystes s'attendent à un hausse des bénéfices dans les activités vie. Pour Swiss Life (+1,1%), la banque aux trois clés a relevé l'objectif et confirmé "buy". Les analystes ont notamment l'impression que la forte croissance récente sera durable.

Zurich Insurance (+0,4%) a aussi gagné du terrain après que Goldman Sachs a relevé l'objectif de cours, estimant notamment que les résultats annuels ont envoyé un bon signal aux investisseurs. La recommandation reste à "buy".

Swiss Re (+0,3%) s'attend à une baisse massive des primes de l'assurance automobile en raison de la numérisation. La moitié du volume des primes est actuellement consacrée au marché automobile.

Aryzta (+2,3%) et Sika (+2,1%) complètent le podium. Sika a dévoilé mardi sa performance trimestrielle et tenu son assemblée générale, où les administrateurs sortants ont été réélus. Les droits de vote de la famille fondatrice ont à nouveau été réduits.

Nestlé stagne

Dans le camp des poids lourds, Novartis (-0,3%) a lancé mardi son offre de reprise sur l'américain Avexis pour 8,7 milliards de dollars, ce qui lui avait permis de progresser de 1,6% la veille.

Nestlé (-0,1%) a aussi pesé sur l'indice. Le groupe alimentaire veveysan devrait résoudre prochainement un litige qui l'oppose à des distributeurs.

Credit Suisse a revu à la hausse l'objectif de cours de Roche (-0,02%), dont les progrès dans le traitement du cancer du poumon sont salués.

Partners Group (-0,7%) a fini lanterne rouge. En recul de 0,3%, Kühne+Nagel complète le trio des plus gros perdants avec Novartis.

Aux bancaires, Julius Bär (-0,2%) et UBS (-0,1%) ont cédé un peu de terrain. Credit Suisse (+0,1%) en a gagné un peu. La banque américaine Morgan Stanley a enregistré des résultats trimestriels record grâce au courtage.

Zur Rose en vogue

Sur le marché élargi, le pharmacien en ligne et grossiste en médicaments Zur Rose (+5,4%) a nettement augmenté son chiffre d'affaires au premier trimestre 2018, dopé par la vente de médicaments sans ordonnance en Allemagne.

Basilea (+1,7%) a profité du lancement par son partenaire nippon Asahi Kasei Pharma du processus de recrutement de patients en vue d'une étude de phase III sur l'isavuconazole pour le traitement de mycoses profondes.

Tamedia (inchangé, environ 6800 titres échangés) a annoncé la reprise de la Basler Zeitung des mains de Zeitungshaus. En contrepartie, le groupe de presse zurichois va lui revendre plusieurs participations dans différents titres. Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS