Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alors que la Bourse suisse a terminé dans le vert mercredi, les regards sont tournés principalement vers les résultats semestriels des entreprises en Suisse et dans le monde (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la séance de mercredi dans le vert. L'indice phare a fait preuve de retenue dans les premiers échanges, mais a par la suite affirmé ses gains. Les cours ont encore connu une impulsion supplémentaire avec l'ouverture en hausse aux Etats-Unis.

Le Swiss Market Index (SMI) a grimpé de 1,06% à 8197,43 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a progressé de 1,05% à 1213,00 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) de 1,06% à 8884,70 points. Sur les 30 principales cotations, 25 sont dans le verts, quatre dans le rouge et Dufry a fait match nul.

C'est de nouveau Wall Street qui donne le la, affirme un courtier. La thématique du Brexit commence à s'estomper, devenant peu à peu une question concernant principalement la Grande-Bretagne.

Le commerce américain profite de la hausse des cours du pétrole, après la baisse attendue des stocks de brut aux Etats-Unis. L'optimisme des investisseurs s'explique également par l'espoir de voir les banques centrales poursuivre leurs politiques accommodantes.

Pour l'instant, les regards sont tournés principalement vers les résultats semestriels des entreprises en Suisse et dans le monde. Ce matin, le fabricant bâlois de spécialités chimiques Lonza a présenté ses chiffres à mi-parcours.

Novartis progresse

Lonza (+5,8%) a fait la course en tête dans le classement des "blue chips", alignant les records. L'entreprise a publié des résultats nettement supérieurs aux prévisions des analystes et réalisé le meilleur premier semestre de son histoire.

Le groupe a relevé ses objectifs de croissance et de bénéfice d'exploitation pour l'exercice en cours. Cette décision était cependant attendue, la direction ayant évoqué cette perspective en avril.

Aryzta (+3,2%) et Galenica (+2,3%) ont également nettement progressé. Les indices ont par ailleurs été soutenus par les poids lourds pharmaceutiques Novartis (+2,2%) et Roche (+1,0%).

Après la publication des résultats semestriels de Novartis, plusieurs analystes ont revu leur objectif de cours à la hausse et confirmé leur recommandation pour la nominative. Le concurrent Roche, ainsi qu'Actelion (+2,1%), vont lever le voile jeudi sur leur performance semestrielle. Les spécialistes disent s'attendre à de bons résultats.

Givaudan recule

Les bancaires UBS (+1,9%) et Credit Suisse (+1,3%) ont également terminé au-dessus de la mêlée, alors que Julius Baer (+0,8%) a repris du poil de la bête après les pertes essuyées la veille. La banque américaine Goldman Sachs a publié mardi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, et ce mercredi sa consoeur Goldman Sachs a également dépassé les attentes des analystes avec ses résultats trimestriels.

Givaudan a terminé sur un recul de 1,0%, après les pertes essuyées la veille. Suite à la publication des résultats semestriels lundi, la banque Berenberg a confirmé sa recommandation "hold" et abaissé légèrement son objectif de cours. Le modèle d'affaires du fabricant d'arômes et parfums est convaincant, les analystes ne voient toutefois pas actuellement de facteur capable de donner une impulsion au titre.

SGS (-0,6%) a bouclé dans le rouge, après une brève incursion en territoire positif à la mi-journée. Le titre avait déjà essuyé des pertes lors des deux dernières séances, dans la foulée de résultats semestriels décevants lundi. Les analystes de Goldman Sachs et Barclays ont exprimé leur dépit et ont abaissé leurs prévisions et objectifs de cours. La Banque royale du Canada a ramené sa recommandation à "sector perform", contre "outperform" précédemment.

Rumeurs sur Clariant

Clariant (-0,7%) préparerait, selon un article dans la presse alémanique, la levée de plusieurs centaines de millions de dollars qui pourraient servir à financer des acquisitions.

Sur le marché élargi, Panalpina a bondi de 7,5%, en dépit d'un bénéfice en recul au deuxième trimestre et nettement en dessous des attentes du marché, en raison d'une provision. Les analystes ont cependant été séduits et ont applaudi les progrès sur le plan opérationnel.

Georg Fischer (+4,0%) a également surperformé le marché. Le groupe industriel a nettement amélioré son chiffre d'affaires et son bénéfice au premier semestre, conformément aux attentes des analystes. Ces derniers qualifient la performance de "solide" et Baader Helvea a relevé son objectif de cours à 850 francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS