Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Suisse, les investisseurs ont notamment suivi Zurich et Sunrise après des résultats partiels. Au niveau économique, le taux de chômage est resté stable à 3,0% (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fortement reculé jeudi. Après avoir hésité sur la direction à prendre en matinée, le SMI est parti franchement dans le rouge dès le milieu de la journée, repassant sous les 9200 points pour terminer à peine en dessus du plus bas du jour.

Le SMI a terminé en recul de 0,95% à 9177,82 points, avec un plus bas à 9155,65 et un plus haut à 9283,42. Le SLI a cédé 1,07% à 1491,15 points et le SPI 1,01% à 10'524,10 points. Sur les trente valeurs vedettes, LafargeHolcim (+0,7%) est le seul gagnant. Tous les autres titres ont reculé.

Zurich Insurance (-0,1%) a présenté des résultats en demi-teinte sur les neuf premiers mois. Les primes encaissées dans l'assurance dommage ont reculé, tandis que celles dans l'assurance vie ont stagné. Celles de Farmers Exchange n'ont que légèrement progressé. Les coûts occasionnés par les catastrophes naturelles et ceux liés au processus de restructuration en cours ont été confirmés.

Swiss Life (-1,6%) avait gagné 2,2% la veille dans le sillage de bons résultats sur neuf mois. Kepler Cheuvreux a d'ailleurs relevé l'objectif de cours du titre. L'analyste perçoit de surcroît des signes avant-coureurs d'une réduction de capital. Les autres assureurs Bâloise (-0,1%) et Swiss Re (-0,6%) ont aussi perdu du terrain.

Richemont recule avant ses trimestriels

Les poids lourds Nestlé (-0,8%), Novartis (-1,0%) et Roche (-0,9%) ont pesé plus ou moins lourdement sur l'indice. Les bancaires UBS (-0,5%), Credit Suisse (-1,4%) et Julius Baer (-0,3%) n'ont pas échappé à la tendance.

Les valeurs du luxe Richemont (-1,0%) et Swatch (-1,8%) ont nettement reculé, après avoir terminé en hausse la veille. Richemont publiera ses résultats semestriels vendredi. La lanterne rouge revient à Lonza (-3,0%), devant Sonova, qui présentera des résultats intermédiaires lundi, et Logitech (tous deux -2,6%).

Sur le marché élargi, Sunrise (-1,3%) a connu au troisième trimestre un rebond de son bénéfice net à 442 millions de francs, multiplié par 20 en comparaison annuelle. Cette hausse, attendue suite à la vente de sites d'antennes, s'avère conforme aux prévisions des analystes sollicités par l'agence financière awp.

Ypsomed (+0,8%) a réalisé des résultats moins solides qu'escompté mais a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice opérationnel (EBIT) pour l'année en cours.

Bobst revoit ses prévisions mais recule

Schmolz+Bickenbach (-6,5%) a maintenu ses ambitions de dégager un excédent brut d'exploitation (EBITDA) ajusté de 200 à 220 millions d'euros (229,7 à 252,6 millions de francs) sur l'ensemble de l'exercice 2017, au terme d'un trimestre toutefois moins porteur qu'escompté et handicapé par des soucis de livraison.

Lem (stable) et la société immobilière Züblin (-2,0%) ont également présenté leurs résultats.

Bobst (-2,5%) a rehaussé ses prévisions pour l'année en termes de chiffre d'affaires et de résultat opérationnel (EBIT). Le groupe vaudois table désormais sur une croissance des recettes de 4% à 6% en rythme annuel et sur une marge opérationnelle proche de l'objectif à long terme, soit 8%.

Le fabricant de dispositifs de communication pour milieu hospitalier Ascom (-1,3%) a confirmé ses objectifs pour l'année en cours et à moyen terme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS