Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le destin de la Patrouille des Glaciers dépend de l'avenir que le Parlement et le peuple réservent à l'armée suisse. Il convient donc d'attendre les décisions définitives concernant le développement de l'armée afin de pouvoir fixer le sort de la Patrouille au-delà de 2014.

La poursuite de la Patrouille des Glaciers (PDG) à long terme au titre de compétition militaire ne dépend pas seulement de son rayonnement, mais aussi des moyens à disposition, écrit le Conseil fédéral dans le rapport qu'il a adopté mercredi en réponse à un postulat du conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR).

Dans la période actuelle d'application de mesures d'économies, il convient "de distinguer l'utile du souhaitable", affirme le gouvernement, pleinement conscient de l'importance et du rayonnement positif de la PDG tant pour l'armée que pour le canton du Valais.

Davantage qu'un exercice

Sans le soutien, logistique en particulier, de l'armée, la PDG ne serait plus la même. Mais l'armée y voit aussi de l'intérêt. Avec des engagements concrets en haute montagne dans des conditions hivernales, la PDG est davantage qu'un exercice, affirme le Conseil fédéral.

Avec la hausse substantielle de la taxe d'inscription, soit 1200 francs par patrouille de trois personnes pour le grand parcours (Zermatt-Verbier), la PDG pourrait être organisée comme un événement commercial purement civil. Mais elle n'aurait plus le même charme et les normes de sécurité ne pourraient plus être assurées au même niveau qu'aujourd'hui.

Plus d'un million de dons

Financièrement, les prestations de l'armée se présentent sous la forme de plus de 12'000 jours de service, soit au moins un détachement de 80 officiers et 300 soldats qui accomplissent leurs obligations militaires. Ce sont également entre 250 et 300 heures de vol d'hélicoptères.

Par rapport à un cours de répétition normal, il faut compter entre 300'000 et 500'000 francs supplémentaires. En 2012, le budget de la PDG était de 7,3 millions de francs. Sans l'armée, le "budget civil" atteint 2,7 millions. En 2012, les sponsors ont rapporté 1,3 million de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS