Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sort du Gripen est désormais entre les mains du Parlement. Le Conseil fédéral lui a transmis sa proposition d'acheter 22 avions de combat suédois pour 3,126 milliards de francs. Selon lui, le financement devrait passer par un fonds, ce qui permettrait au peuple de se prononcer.

Le projet d'acquérir des Gripen, dont la variante retenue n'existe pour l'instant que sur le papier, suscite depuis des mois la controverse. Les critiques émanent aussi bien de la gauche, opposée à tout achat de jets, que de la droite, où certains regrettent que l'on ait écarté les Eurofighter du consortium européen EADS et les Rafale du Français Dassault, plus performants mais plus chers.

Une sous-commission du National se penche régulièrement sur le dossier. En août, elle s'est montrée très critique face au choix du gouvernement, le plus risqué sur les plans politique, technique et financier, selon elle. Le respect du calendrier était aussi pointé du doigt. Le ministre de la défense a répliqué par un accord passé avec la Suède, dont la validité a depuis été remise en cause par la presse.

Selon Ueli Maurer, le prix fixé à 3,126 milliards pour 22 avions n'augmentera pas et le Gripen E sera livré conformément au calendrier. La Suisse recevra son premier avion en 2018; en 2019, elle devrait en avoir reçu onze, les dix appareils restants seront livrés d'ici 2021. L'avion livré correspondra au cahier des charges et n'aura pas besoin de mises à niveau importantes.

Référendum ?

L'idée de recourir à un fonds, qui pourrait être combattue par référendum, n'est pas du goût de tout le monde non plus. A droite, certains souhaiteraient se passer d'un vote populaire. Lorsqu'il s'était prononcé sur l'avenir financier de l'armée l'an dernier, le Parlement avait d'ailleurs écarté les propositions permettant la tenue d'un scrutin.

Pour alimenter le fonds, le Conseil fédéral propose de puiser 300 millions par an dans le budget de l'armée. Contrairement aux injonctions du Parlement, il souhaite relever le plafond annuel de dépenses de 4,4 à 4,7 milliards et non à 5 milliards.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS