Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après le rapport accablant de la commission d'enquête, Nawaz Sharif risque d'être inculpé pour corruption ou démis de ses fonctions (archives).

KEYSTONE/AP/ANJUM NAVEED

(sda-ats)

Les audiences ont débuté lundi à la Cour suprême pakistanaise dans le cadre de l'enquête sur les conditions d'enrichissement de la famille du Premier ministre. Nawaz Sharif pourrait être inculpé de corruption ou démis de ses fonctions.

Rares sont ceux qui s'attendent à un classement de l'affaire après le rapport accablant de la commission d'enquête, formée à la suite des révélations des "Panama Papers". La Cour suprême a jugé en avril que les éléments à sa disposition ne justifiaient pas la destitution du chef du gouvernement, mais a demandé un complément d'enquête.

Les Panama Papers ont été divulgués il y a un an par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Nawaz Sharif nie toute malversation et a mis en cause ses enfants. Sa famille détient l'une des plus grosses fortunes du Pakistan.

ATS