Navigation

Le spéléologue allemand extrait du gouffre après 274 heures

Ce contenu a été publié le 19 juin 2014 - 22:07
(Keystone-ATS)

Le spéléologue allemand de 52 ans, prisonnier des roches depuis la Pentecôte, a été remonté à la surface par les secouristes. Une vingtaine de Suisses ont participé aux opérations au gouffre du Riesending, près de Berchtesgaden, en Bavière. Blessé à la tête, l'homme doit subir des examens médicaux.

Le spéléologue blessé a été immédiatement pris en charge par des médecins présents sur les lieux, ont indiqué les sauveteurs qui ont annoncé la tenue d'une conférence de presse en début d'après-midi.

La dernière étape du sauvetage a été périlleuse, puisqu'il fallait gravir des parois abruptes hautes de 200 mètres, dont une bonne partie à la verticale.

Le spéléologue a finalement pu être extrait à 11h44 d'une profondeur de mille mètres après six jours d'une opération de sauvetage hors du commun. Depuis son accident survenu le dimanche de Pentecôte jusqu'à son sauvetage opéré jeudi, au total 274 heures se sont écoulées.

Opération complexe

"Cela a été l'une des opérations les plus difficiles de l'histoire des secours en montagne", a affirmé le responsable des Secours en montagne Klemens Reindl.

Il a précisé que 728 personnes - personnel médical, spéléologues professionnels, équipages d'hélicoptères - venues de cinq pays ont été mobilisées ces derniers jours pour organiser ce sauvetage périlleux et coûteux. En dehors de la Suisse, elles venaient d'Allemagne, d'Autriche, d'Italie et de Croatie.

Quelques spécialistes suisses faisaient également partie de l'intervention, dans laquelle ces derniers sont toujours engagés, a annoncé Spéléo-Secours suisse dans la soirée, dans un communiqué. Plusieurs secouristes sont encore dans le gouffre. Dans les prochains jours, ils devraient démonter et sortir le matériel qui sera remis en état et restitué à ses propriétaires, a ajouté l'organisation.

Site peu fréquenté

Le spéléologue et deux compagnons s'étaient engagés le 8 juin dans l'exploration du gouffre de Riesending, le plus profond d'Allemagne. Ce site découvert en 1995 est peu fréquenté, car il nécessite d'être expérimenté.

Le blessé explore depuis de nombreuses années ce gouffre qu'il a lui-même en partie découvert.

Le quinquagénaire a été grièvement blessé à la tête lors d'une chute de pierres. L'un des deux accompagnants est resté avec lui, tandis que l'autre est parti donner l'alerte. L'épouse du spéléologue blessé avait indiqué lundi dans le quotidien allemand "Bild" que personne n'était coupable dans cette mésaventure, arguant notamment que toutes les mesures de sécurité avaient été prises en amont.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.