Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le streaming légal de musique et de vidéos sur Internet attire les investisseurs, à l'image du Français Deezer. Si ces services sont en plein développement, ils cherchent toutefois encore à devenir rentables.

La holding du Russo-Américain Len Blavatnik, Access Industries, détient la major du disque Warner. Elle a annoncé la semaine passée avoir injecté 130 millions de dollars (120 millions de francs) dans Deezer.

Le géant américain Coca-Cola s'apprêterait à investir 10 millions de dollars (9,3 millions de francs) dans Spotify, concurrent suédois de Deezer, selon Sky News. D'après les médias américains, le géant Apple mènerait d'âpres discussions avec des labels de musique en vue du lancement de son propre service.

Fort potentiel

Souvent nés dans l'illégalité, les sites permettant d'écouter de la musique en ligne sans la télécharger se sont fortement développés ces dernières années. Pour le cinéma et les séries, il n'y a pas encore d'équivalent en terme de notoriété à Spotify ou Deezer. Exception avec NetFlix aux Etats-Unis.

Selon le Syndicat de producteurs de disques français, le chiffre d'affaires mondial du streaming par abonnement a progressé de 58% entre le premier semestre 2011 et le premier semestre 2012. Il atteint 309 millions de dollars (299 millions de francs). Durant cette période, il a augmenté de 78% aux Etats-Unis, 83% en Grande-Bretagne, 48% en Allemagne, 80% en Suède et 24% en France.

Revenus encore modestes

Si ces progressions sont impressionnantes, les revenus générés par le streaming sont encore modestes. Au premier semestre 2012, ils n'ont représenté en France que 12% du chiffre d'affaires total de la musique enregistrée.

Initialement gratuits pour les utilisateurs car financés par la publicité, les sites proposent désormais des services par abonnement, souvent compris dans des forfaits téléphoniques. Leur modèle économique est encore fragile. Spotify, par exemple, a perdu de l'argent en 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS