Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'offre de rachat de Kuoni par EQT a abouti. La société de participation suédoise détient désormais 79,6% des droits de vote du prestataire zurichois de services aux voyagistes et 74,6% du capital-actions.

Les seuils de réussite de l'offre, fixés à 67% des droits de vote et 50% du capital-actions, sont "clairement atteints", se félicite jeudi EQT dans un communiqué.

Annoncée courant février, l'offre d'EQT concernait un total de quelque 3,7 millions d'actions B de Kuoni. Le taux de réussite de l'opération se monte à 72,6%. Le groupe suédois proposait 370 francs par action.

Au terme de la période de souscription fixée au 13 avril, quelque 2,7 millions d'actions B du groupe zurichois ont été servies, représentant 71,8% de l'ensemble des actions de ce type cotées à cette date. La prochaine étape de cette prise de contrôle est le passage à un actionnariat privé.

EQT espère finaliser le rachat de Kuoni le 19 avril. Un délai supplémentaire de l'offre va s'ouvrir le 20 avril afin de donner encore un peu de temps aux actionnaires pour proposer leurs actions.

Acquisitions stratégiques

EQT confirme par ailleurs sa volonté de permettre à Kuoni "d'atteindre son plein potentiel et de générer de la croissance grâce à des investissements dans de nouvelles prestations sur les principaux marchés". La plate-forme opérationnelle doit être renforcée et des acquisitions stratégiques importantes sont visées.

Pour rappel, la Fondation Kuoni et Hugentobler, qui détient 25% des voix et 6,25% du capital, avait fait recours début mars auprès de la FINMA contre une décision de la Commission des offres publiques d'acquisition. Le régulateur avait interdit une prime de 20% convenue avec l'acquéreur pour l'apport des titres de la fondation dans le rachat de Kuoni par EQT.

Kuoni avait annoncé le 5 novembre vouloir accélérer sa mue en un prestataire de services aux professionnels du voyage. Il a essuyé l'an dernier une perte nette de 294,2 millions de francs, contre un gain net de 67,4 millions en 2014, en raison d'effets exceptionnels liés aux cessions. Son chiffre d'affaires s'est tassé à 3,35 milliards (-0,7%).

ATS