Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Francfort - Le système bancaire européen a affiché une certaine solidité lors du remboursement d'un prêt gigantesque à la BCE contracté il y a un an. La Banque centrale européenne devait absorber plus de 442 milliards d'euros de liquidités prêtées à plus de 1000 banques.
Cette mesure exceptionnelle avait été prise dans le sillage de la faillite de Lehman Brothers pour redonner confiance au secteur. La BCE n'a pas voulu commenter le déroulement de ce remboursement géant, d'un montant inédit depuis le lancement de l'euro en 1999.
Mais au regard d'une nouvelle opération de refinancement spéciale organisée par la BCE pour aider les banques à assurer leur échéance, les économistes et les marchés paraissaient rassurés.
Au total, 78 banques ont participé à cet appel d'offres et emprunté 111,2 milliards d'euros au taux très avantageux de 1%. C'est la deuxième fois en deux jours que la BCE met à la disposition des banques des facilités d'emprunt: la veille, elles avaient obtenu près de 132 milliards, à rembourser dans trois mois.
Les inquiétudes sur l'état du secteur montaient depuis plusieurs semaines déjà. Elles se sont renforcées à l'approche de l'échéance du prêt sur un an. De nombreuses banques restent fragilisées, en particulier dans les pays en proie à de sévères dérapages budgétaires comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal ou l'Irlande.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS