Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le système de tri est vieillissant, a relevé le porte-parole Bernard Stämpfli, ce qui explique des pannes ponctuelles. L'aéroport travaille à la réalisation d'une nouvelle station de tri qui doit être inaugurée en 2022. (archives).

Keystone/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

La panne qui a touché dimanche le système de tri des bagages au départ de l'Aéroport de Genève a pu être réparée à 18h30. Une centaine d'avions ont décollé avec du retard, en général moins de 15 minutes. Un millier de passagers se sont envolés sans leur bagage.

Le système de tri a subi une panne due à un court-circuit dès l'ouverture de l'aéroport dimanche matin, une information publiée par la Tribune de Genève. La crise était résolue en début de soirée et la situation est revenue à la normale, a déclaré à l'ats Bertrand Stämpfli, porte-parole de l'aéroport, évoquant une "journée difficile".

"Nous avons privilégié les vols et les passagers", a indiqué M.Stämpfli. Sur les quelque 30'000 passagers du jour, un millier environ ont dû prendre l'avion sans leur valise, selon une estimation provisoire. La plupart ont été acheminées vers leur propriétaire par la rotation suivante, lit-on dans un communiqué publié dimanche soir. "Les autres suivront dans les meilleurs délais".

A cause de la panne, les bagages ont suivi un autre cheminement, avec davantage de manutention, ce qui a occasionné des retards dans le processus. Le système de tri est vieillissant, a relevé Bertrand Stämpfli.

L'aéroport travaille à la réalisation d'une nouvelle station de tri qui doit être inaugurée en 2022. "Les nouvelles machines permettront de substituer à l'actuelle imagerie en deux dimensions, de type radiologie, une lecture en trois dimensions de type tomographie", précise le communiqué.

ATS