Navigation

Le taux de chômage en Suisse augmente à 3,1% en novembre

Ce contenu a été publié le 06 décembre 2012 - 11:07
(Keystone-ATS)

Sous l'influence d'effets saisonniers, le taux de chômage en Suisse a augmenté en novembre de 0,2 point par rapport à octobre pour s'établir à 3,1% de la population active. La conjoncture n'est toutefois pas au beau fixe et le chômage devrait croître de 0,4 point en 2013, selon les estimations du SECO.

En un mois, le nombre de chômeurs inscrits aux Offices régionaux de placement (ORP) a progressé de 5,2% à 132'067. Sur un an, l'augmentation est de 9,0%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

"La hausse du taux résulte à 80% d'effets saisonniers", a déclaré jeudi à l'ats Dominique Babey, chef ad interim de la Direction du travail du SECO. Les 20% d'effets conjoncturels sont liés à la crise de l'euro et à la hausse du franc.

Chômage des jeunes

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 252 personnes à 19'699, soit une hausse de 1,3%. En comparaison à novembre 2011, il a augmenté de 8,9%. Les 25-49 ans sont très touchés avec une progression de 4964 ou de 6,4% à 82'267 chômeurs. En un an, la hausse est de 10%.

Pour les 50 ans et plus, l'augmentation est de 1315 (+4,6%) à 30'101. Par rapport à novembre 2011, elle est de 6,7%.

Genève reste le canton suisse avec le taux de chômage le plus élevé après avoir repris cette place à Neuchâtel en octobre. Il affiche un taux de 5,2%, en hausse de 0,2 point par rapport à octobre. Neuchâtel occupe la 2e place avec 5% (+0,1 point).

Exception à Fribourg

Hormis Fribourg (+0,1 point à 2,5%), le taux de chômage en Suisse romande est supérieure à la moyenne suisse. Pour des raisons démographiques, Vaud est le canton romand avec le plus de chômeurs, soit 17'926 chômeurs (+581). Son taux de chômage s'est élevé en novembre à 4,8% (+0,2 point).

Pour des raisons saisonnières notamment, les plus fortes hausses du taux de chômage en Suisse en novembre sont à mettre sur le compte du Valais (+0,5 point à 3,8%) et du Tessin (+0,4 point à 4,8%).

Pour 2013 et l'ensemble des secteurs, Dominique Babey s'attend à une hausse de 0,4 point du taux de chômage moyen en Suisse, ce qui correspond à 16'000 chômeurs supplémentaires.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.