Toute l'actu en bref

Les plus mauvais payeurs habitent dans le canton de Genève, qui affiche un taux de débiteurs de 9,2%, talonné par Neuchâtel, avec 9,1% (image symbolique).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Le taux de débiteurs des particuliers suisses est remonté en Suisse par rapport à 2016, passant de 5,3% à 5,6%. La situation s'est péjorée dans l'ensemble des cantons, mais d'importantes variations existent entre les régions.

Après un recul l'an passé, le taux de débiteurs a regagné 0,3 point de pourcentage cette année, selon l'enquête de CRIF publiée mardi. Le sondage réalisé en janvier par le spécialiste zurichois des systèmes d'informations pour la gestion du risque de crédit montre que le nombre de personnes tenues d'exécuter un paiement en Suisse a aussi augmenté en un an, de 441'706 en 2016 à 471'816 en 2017.

De grandes différences sont perceptibles entre les cantons. Les plus mauvais payeurs habitent dans le canton de Genève, qui affiche un taux de débiteurs de 9,2%, talonné par Neuchâtel, avec 9,1%. Viennent ensuite les cantons de Bâle-Ville (7,6%) et de Vaud (7,3%).

A l'autre bout de l'échelle, les meilleurs payeurs du pays se situent, cette année encore, en Appenzell Rhodes-Intérieures, qui enregistre le taux le plus bas au niveau national (1,4%). En Suisse centrale, les cantons d'Uri, Zoug, Obwald et Nidwald présentent tous des valeurs en deçà de 3%.

Différence villes-campagnes

CRIF signale également qu'un taux de débiteurs plus élevé est généralement perceptible dans les villes comparativement aux régions rurales. Parmi les localités examinées, La Chaux-de-Fonds (NE) affiche la valeur la plus élevée, à 11,7%. Avec 10,7%, Bienne présente une valeur deux fois plus élevée que le canton de Berne (5%). La ville de Genève se situe elle à 10%.

Outre Sarine, la plus mauvaise payeuse est Bâle (7,7%). La ville de Saint-Gall a un taux de débiteurs de 7,1%, alors que le canton n'enregistre que 5%. La plus grande ville du pays, Zurich, s'en tire avec 5,5%, soit un taux tout juste inférieur à la moyenne nationale.

Lugano en revanche fait mieux que le Tessin. Dans la première, le taux de mauvais payeurs s'élève à seulement 4,8%, contre 6,8% pour l'ensemble du canton italophone.

Pour déterminer le taux de débiteurs, CRIF tient compte de tous les particuliers au nom desquels existent des poursuites. La société collecte ces informations auprès de 500 entreprises dans toute la Suisse.

ATS

 Toute l'actu en bref