Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Une candidate de la mouvance ultraconservatrice américaine du "Tea Party" a battu mardi le candidat républicain lors des primaires du Delaware. Ce résultat réduit les chances des républicains de reconquérir le Sénat lors des élections de mi-mandat en novembre.
"Le peuple du Delaware a parlé. Plus de politiques traditionnelles", a lancé Christine O'Donnell à ses partisans. La candidate du "Tea Party", novice en politique, l'a emporté sur Michael Castle, un vétéran populaire du parti républicain, par 53,1% contre 46,9%, selon des résultats non officiels portant sur 99% des circonscriptions.
"Mike" Castle devait assurer la victoire républicaine dans le Delaware le 2 novembre prochain. Sa défaite relance ainsi les chances des Démocrates de conserver le contrôle du Sénat.
Le parti conservateur redoute en effet que Mme O'Donnell ne soit pas en position d'éligibilité en novembre en raison de ses positions extrémistes qui pourraient faire fuir les votes centristes.
Plusieurs responsables républicains ont d'ailleurs estimé ces derniers temps que le parti démocrate, longtemps donné largement perdant des élections du 2 novembre, pouvaient conserver leur majorité à la Chambre des représentants.
M. Castle est le huitième candidat soutenu par le comité de campagne républicain à perdre une primaire cette année. Les candidats du Tea Party, mouvement de l'ultra-droite, tirent notamment profit d'un mouvement de contestation visant le président Barack Obama et son gouvernement et du chaos qui règne au sein du parti républicain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS