Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'avocat d'affaires tessinois Andrea Broggini, âgé de 55 ans, a été élu à la présidence du conseil d'administration de Migros samedi, a indiqué le groupe dans un communiqué. Il remplace Claude Hauser, 69 ans, qui quittera son poste fin juin.

Les 111 délégués de la Fédération des coopératives Migros (FCM) ont élu Andrea Broggini après quatre tours de scrutin. Ils l'ont préféré à quatre autres candidats: la Fribourgeoise Paola Ghillani, ancienne directrice de la Fondation Max-Havelaar, la Vaudoise Gisèle Girgis, membre de la direction générale de la FCM, la Zurichoise Doris Aebi, vice-présidente de la direction de Migros, et le Bernois Max Meyer, président de Migros Aar.

Andrea Broggini était le seul candidat officiel. Après avoir entendu les cinq candidats, un comité l'a proposé, estimant qu'il était le plus qualifié.

Critiques

Andrea Broggini est depuis 2004 membre du conseil d'administration de Migros, où il préside le comité d'audit. Il siège également au conseil d'administration de Fastweb, filiale italienne de Swisscom.

Le Tessinois n'est pas considéré comme un "enfant" de l'entreprise, comme son prédécesseur Claude Hauser, qui a dédié 40 ans au géant orange. Des voix se sont élevées pour dire qu'il n'incarne pas l'esprit de Migros voulu par son fondateur Gottlieb Duttweiler.

Cette élection ne marque pas un tournant, a assuré une porte-parole. Andrea Broggini va s'engager pour les valeurs de Migros, aussi bien dans les domaines économiques que sociaux, culturels et environnementaux, selon elle.

ATS