Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Genève, le test des deux-roues motorisées sur la voie de bus à la route des Jeunes a pris fin faute d'effet particulier sur la circulation (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

A Genève, le nouveau patron de la mobilité, Serge Dal Busco, a mis fin à l'expérience des deux-roues motorisés sur la voie de bus de la route des Jeunes. Ce test d'une année n'a pas eu d'effet particulier sur le trafic.

"Les données intermédiaires récoltées à ce jour montrent que seuls les motards ont gagné quelques minutes", selon Roland Godel, porte-parole du département des infrastructures (DI) qui est dirigé par M. Dal Busco depuis moins de deux semaines. Un bilan plus détaillé sera tiré à la fin de l'été, indique mardi le DI.

Cette mesure, qui visait à fluidifier la circulation, avait été voulue par l'ancien conseiller d'Etat en charge des transports, Luc Barthassat. Elle avait été combattue en justice par la Ville de Genève. Trois des tests prévus avaient été annulés.

Lancé en été 2017, l'essai à la route des Jeunes arrivait à échéance après une année. Dès à présent, les conducteurs des motos et des scooters doivent reprendre leurs habitudes et ne sont plus autorisés à emprunter la voie des bus pour remonter la fil des voitures. La signalisation spécifique va être retirée, précise le DI.

Un autre essai du même type, qui a démarré en avril dernier, se poursuit provisoirement sur la route de Ferney. Il sera reconsidéré une fois les données analysées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS