Toute l'actu en bref

Sur la vidéo, on y voit le tireur marcher tranquillement mais rapidement dans le terminal près des tapis à bagages de l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride, puis tirer sans s'arrêter de marcher.

KEYSTONE/AP South Florida Sun-Sentinel/TAIMY ALVAREZ

(sda-ats)

Le site TMZ a publié dimanche une première vidéo de surveillance de quelques secondes montrant le début de la fusillade mortelle de l'aéroport de Fort Lauderdale (Floride) vendredi. Cinq personnes ont péri et six autres ont été blessées.

On y voit le tireur, présumé être un ancien soldat de la Garde nationale, marcher tranquillement mais rapidement dans le terminal près des tapis à bagages. Vêtu d'un pull bleu, une courte barbe sur le visage, il porte un vêtement dans la main gauche, et n'a aucun sac dans les mains.

Puis il récupère prestement de la main droite le pistolet semi-automatique qu'il avait dissimulé en le plaçant dans sa ceinture. Il tire immédiatement deux coups de feu sur des personnes non visibles à l'image, sans s'arrêter de marcher, puis il se met à courir.

Une personne apparemment blessée entre dans le champ de la caméra et en ressort. Tout autour, la stupeur saisit les passagers, qui mettent quelques secondes à comprendre ce qui vient de se passer. Une femme se réfugie derrière un chariot bagages, tandis que plusieurs autres se jettent à terre.

Le tireur apparaît au total pendant cinq secondes sur cette vidéo qui dure 20 secondes.

Troubles mentaux

Selon les autorités, l'homme a continué à tirer jusqu'à épuiser ses munitions. Il s'est ensuite rendu sans résistance aux policiers, entre 70 et 80 secondes plus tard.

L'ancien soldat a été inculpé samedi d'actes de violence dans un aéroport, un crime passible de la peine de mort ou de la réclusion à perpétuité, et il doit comparaître pour la première fois lundi devant un tribunal en Floride (sud-est).

Les enquêteurs n'excluaient aucune piste quant à son mobile, y compris la piste terroriste. Le tireur souffrait de troubles mentaux, selon plusieurs témoignages dont ceux de son frère, d'une de ses tantes ainsi que du FBI.

ATS

 Toute l'actu en bref