Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme de 26 ans qui a tiré samedi soir sur les clients d'un bar à Interlaken (BE), a utilisé d'une arme militaire considérée comme privée. Il s'agit d'un pistolet qui était autrefois une arme militaire et que l'agresseur a acheté légalement dans une armurerie.

Les investigations menées jusqu'ici ont également permis d'éclaircir le déroulement des faits, a indiqué lundi le ministère public de l'Oberland bernois. Il n'a pas voulu donner plus d'informations sur le mobile de l'acte. Le tireur présumé a été libéré de la détention provisoire.

Le jeune homme, domicilié dans la région, est sorti en ville le soir et s'est rendu dans un bar du centre d'Interlaken. Peu après 23h30, il est rentré chez lui, avant de retourner dans l'établissement avec un pistolet.

Un blessé toujours à l'hôpital

Plusieurs personnes ont tenté en vain de calmer l'homme en colère et aviné. Le Bernois a ouvert le feu sur un groupe de clients de l'établissement à travers la vitre du bar.

Deux jeunes Suisses ont été blessés par les tirs et les débris de verre. Ils ont été emmenés à l'hôpital en ambulance. Selon la police, leur vie n'est pas en danger. L'une des victimes a pu quitter l'hôpital dans la nuit de samedi à dimanche. La seconde s'y trouve toujours.

ATS