Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le tireur de Nashville a été interpellé

L'attaque s'est produite dans un restaurant de gaufres à Antioch.

KEYSTONE/AP/SHEILA BURKE

(sda-ats)

Le tireur qui a tué quatre personnes dimanche avec un fusil semi-automatique dans un restaurant près de Nashville, aux Etats-Unis, a été interpellé, a annoncé la police lundi en début d'après-midi. Le suspect est en détention.

L'homme était sous le coup de mandats d'arrêt pour meurtres après avoir tiré sur les clients du restaurant ouvert 24 heures sur 24 à Antioch, au sud-est de Nashville, à 03h25 dimanche. Trois personnes sont mortes sur le coup et une autre à l'hôpital, deux personnes ont également été blessées.

Le suspect, âgé de 29 ans, souffrirait de troubles mentaux, a indiqué la police du Tennessee. Selon les autorités, il a utilisé un fusil semi-automatique de type AR-15. Cette arme est couramment employée dans les tueries de masse aux Etats-Unis, notamment dans celles qui avaient fait 58 morts à Las Vegas en octobre et 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, en février dernier.

"Cela arrive trop souvent. Trop, c'est trop!", s'est exclamé le maire démocrate de Nashville, David Briley, en réclamant une "réforme globale de la législation sur les armes".

Désarmé par un "héros"

A l'intérieur du restaurant, l'assaillant a été neutralisé par un jeune homme du même âge que lui, un "héros", selon le maire de la ville et le responsable local de la police. Lorsque le tireur s'est interrompu pour recharger son arme, "je me suis décidé (à intervenir), parce qu'il n'y avait pas moyen de bloquer cette porte, et donc s'il parvenait (à rentrer), il allait me tuer", a raconté le jeune homme à des médias locaux.

Il s'est précipité sur l'assaillant, l'a frappé avec la porte pivotante et a saisi son arme, qu'il a jetée par-dessus le comptoir. L'agresseur s'est alors enfui.

Le suspect était quasi nu, vêtu seulement d'une veste verte, au moment de l'attaque. Il se serait ensuite débarrassé de cette veste en fuyant vers son domicile, où il aurait enfilé un pantalon avant de disparaître dans la forêt avoisinante, a précisé la police.

En juillet 2017, il avait été interpellé pour s'être trouvé dans une zone réglementée, près de la Maison-Blanche. Son port d'armes avait alors été révoqué et ses armes, mais les autorités de l'Illinois avaient ensuite restitué les armes en question au père du jeune homme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.