Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Ce qui ne me tue pas", le quatrième tome de la série de polars "Millénium", est sorti jeudi à minuit en Suède et dans une vingtaine de pays au terme d'une campagne de lancement savamment orchestrée. A la plume, David Lagercrantz qui a succédé à Stieg Larsson, décédé.

Une petite cinquantaine de fidèles était rassemblée dans le calme devant une librairie du centre de Stockholm, ouverte pour l'occasion entre minuit et une heure du matin, pour acheter l'un des premiers exemplaires de l'oeuvre et le faire dédicacer par son auteur.

Jusque-là, la maison d'édition Norstedts avait tout fait pour entretenir le suspense. Seul un court résumé de l'intrigue avait été dévoilé et rares étaient ceux qui avaient pu lire le livre avant sa sortie, un procédé qui avait fait grincer les dents dans les milieux littéraires.

80 millions d'exemplaires vendus

Cela n'a pas gâché le plaisir des quidams venus se procurer un livre. "Je suis arrivé en avance pour bien sentir l'atmosphère et je suis le premier à avoir fait dédicacer mon livre. Ca va être génial de le lire. Bien sûr, on va faire des comparaisons, mais je pense que cela va tenir la route", s'est enthousiasmé Per, 38 ans.

Et certains semblaient prêts à commencer leur lecture au plus vite. "Je suis venu en métro, comme cela, je vais pouvoir commencer à lire le livre en rentrant chez moi", a quant à lui confié Rickard, 57 ans.

Le livre sort jeudi dans 25 marchés. Il a été imprimé à 2,7 millions d'exemplaires. Les trois premiers volumes, vendus à 80 millions d'exemplaires, ont été publiés entre 2005 et 2007.

ATS