Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a condamné mardi un ex-président des Hells Angels zurichois à deux ans de prison avec sursis. Deux autres membres du club ont écopé de peines avec sursis. Un autre coaccusé a bénéficié d'un non-lieu.

Le principal accusé, qui avait dû renoncer à présider le club en 2004, a été condamné pour infractions à la loi sur les stupéfiants, tentative de chantage, de séquestration et d'enlèvement.

Deux autres Hells Angels, un Lausannois et un Alémanique, ont écopé l'un de dix mois de prison avec sursis et l'autre de 240 jours-amende à trente francs, peine également assortie du sursis. Le quatrième coaccusé a bénéficié d'un non-lieu.

Les avocats de la défense avaient plaidé l'acquittement. En 2003 et 2004, le Ministère public de la Confédération (MPC) avait ordonné des écoutes téléphoniques et des mesures de surveillance de grande ampleur à l'encontre de membres du club.

En 2010, il avait dû laisser tomber son accusation la plus grave. Il avait dû renoncer à poursuivre les accusés pour participation à une organisation criminelle

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS