Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

François Hollande a assuré vendredi que la lucrative contrebande de pétrole organisée depuis la Syrie par l'organisation Etat islamique (EI) a été "largement réduite". A l'issue du sommet européen, il s'est félicité de l'intensification des opérations militaires.

"Nous avons maintenant la certitude que le trafic pétrolier dont Daech (acronyme arabe de l'EI) pouvait à un moment être bénéficiaire s'est largement réduit", a déclaré le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse.

"Nous asséchons les ressources financières de ce groupe terroriste par les frappes" menées notamment par les aviations française et américaine, a assuré le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse. Il s'agit, a insisté François Hollande, de veiller "à ce que les trafics que Daech peut organiser, trafics de pétrole et d'oeuvres d'art, puissent être annihilés".

François Hollande s'est félicité que les opérations militaires se soient intensifiées comme il "l'avait demandé au lendemain des attentats du 13 novembre" avec "des coups sérieux" portés, selon lui, à l'EI en Irak comme en Syrie.

"En Irak, à travers des opérations au sol appuyées par des frappes aériennes dont la France a été pour une large part responsable, il y a eu des reconquêtes de territoires", a-t-il affirmé. Quant aux opérations en Syrie, elles ont porté "essentiellement sur les centres d'entraînement et les sites logistiques" et notamment ceux liés au pétrole, a-t-il précisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS