Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les opposants à la construction d'un minaret sur le centre culturel musulman à Langenthal (BE) ont eu gain de cause devant le Tribunal administratif bernois. La justice relève que le règlement communal n'autorise pas la construction d'un tel symbole.

La décision du tribunal n'est donc pas liée à la votation populaire sur l'interdiction de la construction de minarets. Son arrêt peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal fédéral (TF) dans les 30 jours. La bataille juridique sur la construction d'un minaret dans cette commune bernoise dure depuis des années.

Le tribunal a donc désavoué la commune et la Direction cantonale des travaux publics qui avaient rejeté un recours des opposants, octroyant par la même occasion un permis de construire. Pour la justice, l'édification d'un minaret ne peut pas être considérée comme une construction prévue par le règlement communal.

La communauté musulmane n'a pas caché sa déception à l'annonce du jugement même si le Tribunal administratif bernois n'a en revanche pas contesté la réalisation d'une coupole sur le bâtiment.

ATS