Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - L'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel, poursuivi pour une perte record de près de cinq milliards d'euros début 2008, a été condamné mardi à cinq ans de prison, dont trois ferme. Il devra également payer la somme qu'il a perdue en dommages et intérêts à la banque française.
Son avocat a annoncé qu'il faisait appel de cette condamnation. Le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Dominique Pauthe, l'a déclaré coupable des trois chefs d'inculpation retenus contre lui: abus de confiance, faux et usage de faux, et introduction frauduleuse de données dans un système informatique.
L'ancien trader a "outrepassé le cadre de son mandat en prenant des positions spéculatives à l'insu de la banque, et dans des proportions gigantesques", a jugé le tribunal après plus de trois mois de délibéré.
L'accusation avait requis cinq ans de prison dont quatre ferme à l'encontre du jeune homme de 33 ans, devenu un symbole des dérives de la finance mondiale.
Jérôme Kerviel a également été condamné à verser à la Société Générale les 4,9 milliards d'euros (6,5 milliards de francs) de dommages et intérêts que la banque réclamait pour la perte subie début 2008.
Durant le procès, Jérôme Kerviel n'avait pas dévié de sa ligne de défense: il a admis avoir perdu le sens des réalités, mais il a répété que sa hiérarchie l'avait laissé faire, voire encouragé à prendre des risques, dès lors qu'il gagnait de l'argent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS