Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Débouté par le Tribunal fédéral, un physiothérapeute vaudois écope définitivement de douze mois de prison avec sursis pour actes d'ordre sexuel sur une personne incapable de résistance. Il devra également payer 3000 francs de tort moral à une ex-cliente.
Souffrant de douleurs cervicales, cette patiente avait obtenu six séances de physiothérapie. Au cours de la troisième consultation, en mai 2005, le physio avait eu une attitude déplacée.
Après avoir demandé à la cliente de s'allonger sur le côté gauche pour lui masser la jambe droite, il lui avait écarté son slip et s'était excité pendant plusieurs minutes alors qu'elle était couchée, se frottant contre ses fesses.
Tétanisée, la cliente avait quitté le cabinet et interrompu le traitement. Niant les accusations, le physiothérapeute avait prétendu être victime d'une cabale orchestrée contre lui.
Il avait aussi soutenu que les agissements reprochés n'étaient que de simples attouchements. Des arguments écartés par le TF, qui confirme en dernière instance un verdict rendu en janvier 2009 par le Tribunal correctionnel de l'arrondissement de la Broye et du Nord Vaudois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS