Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le puissant typhon Goni a frappé le sud-ouest du Japon mardi. La tempête a fait plus de 70 blessés et a perturbé les transports ferroviaires et aériens. Les habitants de plusieurs localités ont été invités à quitter leur logement par mesure de précaution.

Le quinzième typhon de la saison en Asie, qui a fait au moins 26 morts aux Philippines, a atteint la préfecture de Kumamoto, sur l'île de Kyushu, à environ 06h00 du matin (23h00 lundi en Suisse), a indiqué l'agence météorologique japonaise. Elle a averti des risques de très fortes précipitations et vagues géantes.

Accompagné de vents soufflant en pointe à 198 km/h, Goni s'est ensuite déplacé plus au nord, longeant l'île principale de Honshu. Tout en prenant la direction du nord-ouest au-dessus de la mer du Japon, il déversait des trombes d'eau sur un très large périmètre sur Honshu, douchant notamment les préfectures de Hiroshima, Yamaguchi, Miyasaki ou encore Mie.

Au moins 70 personnes ont été légèrement blessées, la plupart à cause de chutes dues au vent ou de vitres brisées, selon les médias et responsables régionaux. Des véhicules se sont renversés et quelques toits ou pans de murs ont été emportés, tandis que des cours d'eau étaient déchaînés, selon les images diffusées par la chaîne publique NHK.

Les autorités locales ont émis au total des conseils d'évacuation (partiellement levés ensuite) pour plus de 600'000 habitants, selon les données compilées par le ministère des Affaires intérieures. Ils risquaient des glissements de terrain et des inondations.

Pannes électriques

La compagnie régionale Kyushu Railway a dû interrompre de nombreuses liaisons ferroviaires. Plusieurs lignes de train à grande vitesse Shinkansen ont aussi été suspendues en attendant que le calme revienne.

Au moins 300 vols au départ et à l'arrivée d'aéroports de la zone ont été annulés, principalement le matin, y compris des liaisons internationales entre Fukuoka et Séoul ou Shanghai. Des centaines de milliers de foyers étaient par ailleurs privés d'électricité.

Le typhon avait auparavant dévasté le nord des Philippines, où il avait déclenché des coulées de boue et des inondations, tuant au moins 26 personnes, selon le dernier bilan des secouristes. Entre 20 et 30 typhons balaient chaque année l'Asie, la moitié environ affectant le Japon.

ATS