Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vélo électrique, c'est bon pour la santé. Simonetta Sommaruga (à gauche), Alain Berset (à droite) et Guy Parmelin (au second plan) avaient montré l'exemple lors de la course d'école du Conseil fédéral à Abländschen (BE) en juillet 2016 (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

L'efficacité du vélo électrique en matière de promotion de la santé est comparable à celle du vélo traditionnel. C'est ce qu'indique une étude de chercheurs bâlois publiée dans le Clinical Journal of Sport Medicine.

Les scientifiques ont profité de l'action "Bike to Work" qui depuis dix ans encourage les Suisses à se rendre au travail à vélo pendant un mois. Cette année, 65'000 cyclistes y ont participé, a indiqué jeudi l'Université de Bâle dans un communiqué.

Trente participants ont été recrutés pour l'étude. Il s'agissait de personnes en surpoids (indice de masse corporelle de 28-29) et non entraînées. Leur consommation maximale d'oxygène, retenue comme critère d'endurance, soit la capacité du corps à assimiler et valoriser l'oxygène, a été mesurée avant et après l'expérience.

Pendant un mois, les sujets devaient effectuer au moins six kilomètres trois jours par semaine. Une moitié était dotée de vélos électriques, l'autre de vélos.

Potentiel de prévention

Résultats: au bout de quatre semaines, une évolution "modérée" de la condition physique des participants a été constatée, et elle était similaire dans les deux groupes. La consommation maximale d'oxygène s'était améliorée et le coeur travaillait de manière plus économique.

L'étude a montré que ceux qui roulent à vélo électrique ont tendance à aller plus vite et à effectuer davantage de dénivelé. Pour Arno Schmidt-Trucksäss, responsable de l'étude, cela montre que l'e-bike augmente la motivation et qu'il peut aider en particulier les personnes âgées ou en surpoids qui auraient de la peine à se lancer dans un autre type d'entraînement physique régulier.

Ces résultats livrent un indice important sur le potentiel de prévention du vélo électrique, selon les chercheurs. Ils soulignent que l'amélioration de l'endurance, de l'ordre de 10%, a été obtenue en seulement quatre semaines. Généralement, sur une période aussi brève, l'amélioration maximale que l'on peut espérer est de 19%, a précisé à Keystone-ATS le Pr Schmidt-Trucksäss.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS