Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son dernier exercice, le ministre valaisan des finances Maurice Tornay (au centre) a présenté des comptes 2016 positifs.

Etat du Valais

(sda-ats)

Les finances valaisannes présentent en 2016 des résultats positifs, dans la lignée de l'année précédente. Les comptes affichent un excédent de 41,8 millions de francs. Le canton peut gommer tout à fait les découverts de 2013 et 2014 et "préparer sereinement l'avenir".

Les revenus sont supérieurs aux prévisions budgétaires grâce, notamment, à la distribution de bénéfices de la Banque nationale suisse (BNS) de 26,8 millions de francs, indique lundi l'Etat du Valais dans un communiqué. Autre bonne surprise, la hausse de 3,8% des recettes fiscales, qui apportent 45,7 millions supplémentaires.

La hausse des recettes fiscales permet d'alimenter le fonds de compensation de fluctuations de recettes, constitué par le Grand Conseil en décembre 2014, à hauteur de 44 millions de francs. Ce fonds doit maîtriser les effets indésirables d'abruptes diminutions de recettes sur le financement des prestations pérennes de l'Etat. A fin 2016, il s'élevait à 89 millions, soit 7% des recettes fiscales.

Les revenus se montent au total à 3,31 milliards de francs, et les charges à 3,27 milliards. Avant prise en compte des amortissements du patrimoine administratif, les comptes dégagent une marge d'autofinancement (cash-flow) de 219 millions, qui permet de financer les investissements nets réalisés d'un montant de 149,4 millions et de dégager un excédent de financement de 69,7 millions.

Reports de travaux

Selon le Conseil d'Etat, la gestion maîtrisée des charges explique aussi les bons résultats. Les charges d'exploitation correspondent aux prévisions budgétaires et représentent 1% d'évolution par rapport à 2015. Elles sont constituées pour moitié de subventions et dédommagements à des collectivités publiques et pour un tiers de charges de personnel inférieures de 3,5 millions de francs au budget.

Au total, le canton a investi 496 millions de francs bruts, dont 229 millions ont visé des ouvrages de génie civil et 111 millions des participations aux investissements de tiers, essentiellement des communes. D'importants reports de travaux, au niveau des routes nationales et de la correction du Rhône, ont empêché d'atteindre l'objectif inscrit au budget de 590 millions d'investissements bruts.

L'endettement net du canton atteint 1,07 milliard de francs à fin 2016, contre 1,14 milliard en 2015. La dette par habitant représente 3198 francs, soit 248 francs de moins qu'un an auparavant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS